LES VINS DOUX NA­TU­RELS OU L’ART DE LA CI­VI­LI­SA­TION

La Revue du Vin de France - - BORDEAUX 2012 ET 2013 -

Les schistes du vi­gnoble de Ba­nyuls en­gendrent des vins doux na­tu­rels de grande garde aux pro­fils ori­gi­naux et va­riés, éle­vés en mi­lieu ré­duc­teur ou oxy­da­tif. Une le­çon d’his­toire.

Une dé­gus­ta­tion de patte du vi­ni­fi­ca­teur dans l’as­sem­blage et le choix de l’éle­vage. Tou­te­fois, les co­teaux plus ou moins arides, la proxi­mi­té de la mer et l’al­ti­tude jouent un rôle non né­gli­geable. Ces vins puis­sants au coeur tendre livrent alors une mul­ti­tude d’ex­pres­sions : fruits noirs et ronce pour les ri­mages ; fruits confits, ran­cio, gra­phite, orange amère pour les oxy­da­tifs.

Même si ces vins dé­fient le temps, ils se dé­gustent jeunes avec des fro­mages à pâte per­sillée, du cho­co­lat ou du foie gras poê­lé. Les ri­mages conviennent aus­si aux tartes aux fruits, cla­fou­tis et fro­mages de bre­bis. Des vins qui s’ap­pré­cient à pe­tites lam­pées pour un voyage in­té­rieur mé­mo­rable.

La dé­gus­ta­tion s’est dé­rou­lée le 27 avril au Syn­di­cat des vins de Ba­nyuls et a ras­sem­blé 65 échan­tillons de ba­nyuls blancs et rouges, des mil­lé­simes 2014 à 1988.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.