Ca­rine Ma­got joue une par­ti­tion quan­tique à Bu­zet

La Revue du Vin de France - - EN­VIES -

lle coache les 198 vi­gne­rons de la cé­lèbre co­opé­ra­tive de Bu­zet (95% de l’ap­pel­la­tion du même nom, Lot-et-Ga­ronne) et leur pro­pose de­puis peu des tra­vaux pra­tiques de phy­sique...

Ca­rine Ma­got, 39 ans, res­pon­sable de la con­duite des vignes à Bu­zet de­puis 2009, a lan­cé avant l’été une ex­pé­ri­men­ta­tion pour le moins ori­gi­nale : dif­fu­ser des sé­quences d’ondes vi­bra­toires sur une par­celle de 5 hec­tares à l’aide d’un pi­quet nu­mé­rique. L’ob­jec­tif ? Lut­ter contre une ma­la­die in­cu­rable né­cro­sant le bois des ceps (l’es­ca) en ren­for­çant la ca­pa­ci­té de leurs pro­téines à se syn­thé­ti­ser. « Nous sommes dans la phy­sique quan­tique, chaque onde est ca­lée sur les acides ami­nés com­po­sant ces pro­téines » , dé­taille mé­ti­cu­leu­se­ment la jeune femme.

Ex­pli­ci­ter le fonc­tion­ne­ment de l’en­gin est né­ces­saire. Ge­no­tics, la start-up pa­ri­sienne ayant dé­ve­lop­pé le pro­cé­dé, a donc

E“tra­duit” les fa­meuses ondes en notes de mu­sique. Les pas­sants au­ront ain­si l’im­pres­sion que les vi­gne­rons de Bu­zet dif­fusent du Mo­zart à leurs ca­ber­nets.

Il n’em­pêche que le su­jet est très sé­rieux : l’es­ca cause la perte de 6 à 8 % des ceps de la co­opé­ra­tive à chaque mil­lé­sime, soit un énorme dé­fi­cit de pro­duc­tion. Les 80 pro­fes­sion­nels du vi­gnoble fran­çais tes­tant la so­lu­tion Ge­no­tics ont dé­jà vu les at­taques de la ma­la­die chu­ter de 60 à 70 %. La so­cié­té pro­met d’ailleurs de rem­bour­ser Bu­zet si les ré­sul­tats ne sont pas pro­bants d’ici les pro­chaines vi­ni­fi­ca­tions.

« Nous de­vions es­sayer, même si cette tech­no­lo­gie pa­raît étrange. Après tout, ce­la ne prend que sept mi­nutes le ma­tin et sept mi­nutes le soir. Si ce­la marche, nous al­lons très vite amor­tir l’in­ves­tis­se­ment » , ex­plique Ca­rine Ma­got (ndlr : 2 500 eu­ros le pre­mier en­gin, 800 eu­ros an­nuels en­suite). Pa­ral­lè­le­ment, la tech­ni­cienne de Bu­zet adhère à un pro­jet eu­ro­péen de pro­mo­tion de l’uti­li­sa­tion de ro­bots dans les tra­vaux des vignes et cet été, elle rem­place le cuivre par des algues dans le trai­te­ment de des vignes. Cette femme est vrai­ment en­trée dans le XXIe siècle.

CA­RINE MA­GOT. Res­pon­sable des vignes

de la co­opé­ra­tive de Bu­zet, cette fine tech­ni­cienne mise sur les ondes mu­si­cales

pour stop­per la né­crose des ceps : la phy­sique quan­tique est dans l’air…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.