DO­MAINE WEINBACH

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Le nez de ce ries­ling offre une grande com­plexi­té ; il pa­pillonne de la note de ré­sine à celle de char­bon, puis vers l’hu­mus et le thé fu­mé. Très épu­ré, évo­luant vers des sen­teurs d’épices et d’en­caus­tique, il a man­gé son sucre. Ce vin reste ner­veux tel un grand sec avec une note fu­mée qui re­vient. Il laisse une bouche sèche, peu char­gée en li­queur, et re­trouve son fruit comme tout grand vin. Ici, c’est le pam­ple­mousse rose. Ma­gis­tral !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.