Goû­tez le “vin de taf­fe­tas” de Ra­be­lais

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Ini­tia­le­ment moins raf­fi­nés que les vins du do­maine Huet, les li­quo­reux de la fa­mille Fo­reau peuvent at­teindre d’in­dé­pas­sables som­mets dans cer­tains grands mil­lé­simes. Pâle, le vou­vray moel­leux Ré­serve 2009 (18/20) se montre en­core ti­mide aro­ma­ti­que­ment mais por­teur d’une très forte iden­ti­té, ma­gni­fi­que­ment ser­vie par une li­queur brillante, in­tense mais fu­se­lée. Le moel­leux Ré­serve 1990 (18/20) dé­montre avec brio la né­ces­si­té d’être pa­tient : cou­leur am­brée, nez os­cil­lant entre nuances confites et fumées, ri­chesse fon­due et alerte illus­trant à mer­veille l’idée du “vin de taf­fe­tas” chère à Ra­be­lais. Quant à la mo­nu­men­tale Goutte d’Or 1990 (20/20), nul ne sait quand elle at­tein­dra son apo­gée. C’est dé­jà un vin su­blime, un mo­ment rare d’émo­tion, le rô­ti du bo­try­tis est im­mense : l’iden­ti­té vou­vrillonne su­bli­mée. Une li­queur pa­ra­doxale où la ri­chesse des sucres semble don­ner des ailes à l’es­prit du vin.

idéal. Un li­quo­reux en­chan­teur.

LE GRAND AL­CHI­MISTE.

Phi­lippe Fo­reau ob­serve l’évo­lu­tion de son or li­quide

dans sa cave de tuf­feau.

Bou­teilles : 3200, apo­gée : 2020-2040, 50 €

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.