«

La Revue du Vin de France - - PLANETE VIN -

Celle-là, un jour, je l’au­rai ! » À l’âge de 12 ans, un di­manche de 1968, dans la rue, Phi­lippe Bar­det se fait cette pro­messe… et ne l’ou­blie­ra ja­mais.

Qua­rante ans plus tard, la su­blime Vol­vo P1800E, 2 litres in­jec­tion de 130 ch, de son rêve d’en­fant, est dans son ga­rage. Une voi­ture my­thique de­puis la série TV Le Saint dans la­quelle Simon Tem­plar, alias Ro­ger Moore, pi­lote cet élé­gant cou­pé sur­nom­mé la “Fer­ra­ri sué­doise”.

À son vo­lant, Phi­lippe Bar­det ne manque au­cune sor­tie du Vol­vo club de France où, bou­teilles dans le coffre, il fait la pro­mo­tion de son Cha­blis Pre­mier cru. « Toute cette his­toire est la preuve qu’il n’est ja­mais trop tard pour réa­li­ser ses rêves ! »

Comme dans le vin… Les Bar­det, fa­mille d’agri­cul­teurs, sont une illustration par­faite des vi­cis­si­tudes du vi­gnoble de Cha­blis. « Après le phyl­loxé­ra, mon grand-père avait ju­ré qu’on ne re­plan­te­rait ja­mais. D’au­tant que son voi­sin avait vu à nou­veau ses vignes anéan­ties par le gel en 1956. »

En 1960, Cha­blis ne comp­ta­bi­lise plus que 600 ha de vi­gnobles contre 5 000 au­jourd’hui. De­vant ce re­nou­veau de l’ap­pel­la­tion, les Bar­det dé­cident de re­lan­cer la vigne en 1992. « Et l’an­née de sa mort, mon grand-père a eu la sa­tis­fac­tion de voir notre pre­mière ven­dange ».

Phi­lippe Bar­det (en Simon Tem­plar !),

et son cha­blis Pre­mier cru, ac­cou­dé à la Vol­vo my­thique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.