Elle ré­vèle les pi­nots noirs

La Revue du Vin de France - - PRATIQUE - Elle n’est pas pour tous les goûts

Créé en 1926, l’Ate­lier du Vin a pour vo­lon­té d’al­lier de­si­gn et fonc­tion­na­li­té dans l’uni­vers du vin avec tou­jours plus de gad­gets au ca­ta­logue. Vous trou­ve­rez chez eux des égout­toirs et des gou­pillons ef­fi­caces pour le net­toyage des ca­rafes. Cette fois, leur gamme de ca­rafes “Lignes” ose une es­thé­tique plus ré­tro et char­gée. Cette nou­velle col­lec­tion, ins­pi­rée des pièces de style XVIIIe siècle, est souf­flée bouche et faite main en Eu­rope.

Au lieu d’un bou­chon en verre fra­gile, la marque a op­té pour un bou­chon Co­rolle. Ce cône de tis­su en spi­rale dé­po­sé au creux du gou­lot de la ca­rafe est cen­sé pro­té­ger le vin de la pous­sière tout en le lais­sant res­pi­rer. À la dé­gus­ta­tion, cette ca­rafe pa­raît idéale pour le pi­not noir, qui se livre sous un jour ave­nant, mais elle est moins adap­tée pour les rouges plus char­pen­tés. Le saint-mont se livre plus mûr avec des notes d’olive noire, le sau­mur-cham­pi­gny dé­voile une bouche as­sé­chante.

Pour les vins blancs, les arômes res­tent dis­crets mais ce sont sur­tout les sen­sa­tions en bouche qui sont per­tur­bées. Le vin al­sa­cien dé­couvre un as­pect al­coo­leux et une amer­tume am­pli­fiée alors que le côtes-dep­ro­vence dé­ve­loppe une aci­di­té dé­ca­lée et mal in­té­grée. À part le look qui re­vi­site l’es­prit de la ca­rafe clas­sique, l’as­pect tech­nique nous laisse per­plexe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.