SAU­MUR-CHAM­PI­GNY LES POYEUX : L’ES­THÈTE

La Revue du Vin de France - - ENVIES -

Pro­non­cez “poi-yeux”. Ce sec­teur ca­das­tré de la com­mune de Cha­cé est de­puis peu re­ven­di­qué par d’autres vi­gne­rons et la cave co­opé­ra­tive de Saint-Cyr-en-Bourg. C’est la cu­vée la plus an­cienne chez les Fou­cault qui dis­posent des 2,9 hec­tares les mieux ex­po­sés au sud de ce co­teau en pente douce. Ces par­celles pos­sèdent un sol si­li­co-cal­caire drai­nant qui confère au vin fi­nesse, al­longe et fraî­cheur. Les Poyeux “pi­notent” à l’aé­ra­tion. Cette cu­vée est sou­vent plus ac­ces­sible que Le Bourg jeune, tout en étant apte à une garde de plus de vingt-cinq ans.

« L’ori­gi­na­li­té des ca­ber­nets francs de ce sec­teur pré­coce, c’est leur ex­cel­lente ma­tu­ri­té, leur fine su­cro­si­té et le ve­lou­té frais des ta­nins dû aux ra­cines de la vigne qui des­cendent au con­tact de la roche cal­caire. Pour Les Poyeux, les cu­vai­sons sont plus courtes que pour Le Bourg. Et pour res­pec­ter son équi­libre tout en ron­deur, l’éle­vage ne se fait pas en fûts neufs mais dans des bar­riques d’un vin mi­ni­mum. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.