HIS­TOIRE. Que bu­vaient nos an­cêtres les Gau­lois ?

La Revue du Vin de France - - CAVISTES ET SOMMELIERS -

Les deux au­teurs sont spé­cia­li­sés dans les su­jets oe­no­phi­liques, de même que le pho­to­graphe Jacques Guillard, dont la par­ti­ci­pa­tion à ce livre est ca­pi­tale car rien n’est plus vi­suel que ces vil­lages, tous su­perbes. En fait, on pour­rait ai­sé­ment réa­li­ser dix ou quinze vo­lumes car il y a plus de 35 000 com­munes en France ! Les textes de cet ou­vrage ex­ploitent deux thèmes : l’his­toire du lieu, car ils se sont dé­ve­lop­pés en plu­sieurs siècles, et le vin ou le vignoble. La lec­ture est agréable, la do­cu­men­ta­tion semble bien éta­blie. Mais at­ten­tion, le consen­suel souple, de bon aloi est par­fois un peu ri­di­cule. Ne li­sez pas le cha­pitre consa­cré à Haut­vil­lers et Dom Pé­ri­gnon : un bla-bla lé­gen­daire du XIXe siècle. La vé­ri­té est plus exi­geante… Alexan­dra Ré­vil­lon et Étienne Gen­dron. 24 x 29, 256 p., 35 €, Chêne - E/P/A Tout com­mence cinq siècles avant notre ère. Nos an­cêtres man­geaient de la viande et bu­vaient de l’hy­dro­mel (un tiers de miel, deux tiers d’eau, fer­men­ta­tion lente, mise en cruches, éven­tuel­le­ment fu­mées). En Chine, la bière de riz ap­pa­raît au VIIe millé­naire avant notre ère, en Mé­so­po­ta­mie, on brasse de­puis 5 000 ans, alors que les Gau­lois ne s’y mettent qu’un bon mil­lier d’an­nées plus tard. Le vin, un luxe im­por­té, ne se­ra pro­duit lo­ca­le­ment que vers 550 avant notre ère. À lire ab­so­lu­ment. Le lec­teur qui veut boire du vin “ro­main” peut en ache­ter au Mas des Tou­relles, près de Beau­caire.

Fa­nette Lau­ben­hei­mer. 14 x 22, 192 p., 22 €, CNRS Édi­tions

Vins & vil­lages de France

Al­sace

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.