« Il a fal­lu pro­té­ger notre sys­tème d’ap­pel­la­tions sur In­ter­net »

Le pré­sident de l’in­ter­groupe “Vins, spi­ri­tueux et ali­men­ta­tion de qua­li­té” à Stras­bourg, dé­crypte trois dos­siers au coeur des dé­bats.

La Revue du Vin de France - - ACTUALITÉS - Fa­bri­zio Bu­cel­la

Rares sont les vi­gne­rons fran­çais qui le connaissent, La RVF l’a ren­con­tré. De­puis dé­but 2015, le dé­pu­té eu­ro­péen Her­bert Dorfmann (PPE, Ita­lie, Ty­rol du sud), 46 ans, pré­side l’in­ter­groupe “Vins, spi­ri­tueux et ali­men­ta­tion de qua­li­té”, or­gane de concer­ta­tion et de ré­flexion re­grou­pant plus de 80 eu­ro­dé­pu­tés. Le jeune élu au Par­le­ment de Stras­bourg évoque trois dos­siers em­blé­ma­tiques qui in­quiètent la vi­ti­cul­ture.

L’eu­ro­dé­pu­té en convient, « il a fal­lu pro­té­ger notre sys­tème d’ap­pel­la­tions d’ori­gine mis en dan­ger par la vente aux en­chères des noms de do­maines via l’Icann, le ré­gu­la­teur d’In­ter­net au ni­veau mon­dial ».

Le Par­le­ment eu­ro­péen s’est donc mo­bi­li­sé avec les ser­vices de la Com­mis­sion pour ar­ra­cher un com­pro­mis sur ce su­jet ul­tra­sen­sible. « Les dé­tails sont confi­den­tiels mais, dans les grandes lignes, il y au­ra une sorte de prio­ri­té pour les ap­pel­la­tions. Celles-ci pour­ront ac­qué­rir leur propre nom au­près de Do­nuts, la firme qui a ache­té les noms de do­maines gé­né­riques .vin et .wine » . La Cham­pagne pour­ra ain­si ra­che­ter en prio­ri­té les noms de do­maines .cham­pagne.vin ou .cham­pagne.wine.

Her­bert Dorfmann re­con­naît que la ten­dance aux éti­quettes sur­char­gées ne va pas s’in­ver­ser. « Il y a une forte pres­sion du Par­le­ment pour ajou­ter des in­for­ma­tions sur les éti­quettes. Par exemple la liste com­plète des in­trants oe­no­lo­giques pré­sents dans le vin. »

Se­lon nos in­for­ma­tions, cer­tains par­le­men­taires ré­clament aus­si la men­tion des ca­lo­ries. Dorfmann confirme. « Si­gna­ler un ordre de gran­deur ne se­rait pas si mal, mais il est dif­fi­ci­le­ment conce­vable de de­man­der à un pe­tit vi­gne­ron de mo­di­fier ses éti­quettes tous les ans parce que le taux d’al­cool a va­rié d’un de­mi-pourcent et a mo­di­fié la te­neur en ki­lo­ca­lo­ries. Res­tons rai­son­nables ! »

So­lu­tion al­ter­na­tive évo­quée par Her­bert Dorfmann : rendre cette in­for­ma­tion ac­ces­sible via le site in­ter­net des do­maines.

« On parle beau­coup du par­te­na­riat trans­at­lan­tique de com­merce et d’in­ves­tis­se­ment, ac­tuel­le­ment né­go­cié par l’Union eu­ro­péenne et les États-Unis. On ou­blie qu’il y a d’autres mar­chés, comme l’Asie. Sa­vez-vous que le Chi­li a sup­pri­mé les ac­cises [taxes, ndlr] pour les vins à des­ti­na­tion du mar­ché chi­nois ? Fai­sons at­ten­tion, il ne faut pas perdre ces dé­bou­chés » , plaide Her­bert Dorfmann pour qui l’Eu­rope de­vrait suivre l’exemple chi­lien.

Se­lon Her­bert Dorfmann, 70 % des vins ex­por­tés dans le monde pro­viennent

d’Eu­rope. « Mais pour com­bien de temps ? » , alerte l’eu­ro­dé­pu­té ita­lien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.