Per­sillé et joue de boeuf

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Les vins de Gevrey-Cham­ber­tin s’as­so­cient par­fai­te­ment avec une cui­sine haute en goûts et en sa­veurs. Au res­tau­rant ins­ti­tu­tion au coeur du vil­lage, on joue ha­bi­le­ment la carte des ac­cords ré­gio­naux. Un jeune gevrey en­core ner­veux et to­nique, sur son fruit, tel le Crai­pillot 2013 de Con­fu­ron-Co­te­ti­dot, s’ac­com­mode ain­si par­fai­te­ment d’un beau jam­bon per­sillé à la chair moel­leuse re­le­vé par une ge­lée aux herbes. In­con­tour­nable ! Dans un autre re­gistre, la joue de boeuf confite lon­gue­ment au vin rouge aime la com­plexi­té d’un gevrey plus af­fi­né. On pour­ra alors choi­sir un vin d’une di­zaine d’an­nées, bien fon­du, tel un 1996, gui­dé par une jo­lie aci­di­té. voire vi­rile, te­nue par des ta­nins fermes et puis­sants. Le fruit s’en trouve lé­gè­re­ment com­pri­mé. Il fau­dra at­tendre ce vin afin qu’il se li­bère de cette bouche com­pacte. Prix : 83,60 € ; bou­teilles/an : 560

JAM­BON PER­SILLÉ

ET GEVREY. Cui­sine et vins bour­gui­gnons

s’ac­cordent à mer­veille.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.