Vincent Lu­cas, im­pré­vi­sible et brillant

La Revue du Vin de France - - ENVIES -

C’est comme à la mai­son qu’il vous in­vite à dé­cou­vrir des ac­cords par­fois dé­sta­bi­li­sants, dé­cli­nés au gré de ses hu­meurs.

Dî­ner aux Étin­celles, ça se mé­rite ! Car vous de­vrez vous rendre jus­qu’à la pe­tite com­mune de Sainte-Sa­bine, ni­chée à 32 km au sud-est de Ber­ge­rac. Tout en pre­nant soin de ré­ser­ver votre table au plus tard la veille, car Vincent Lu­cas, le chef, tra­vaille en tout pe­tit co­mi­té avec son épouse Anne et pri­vi­lé­gie les pro­duits frais. Si vous dé­bar­quez à l’im­pro­viste, vous vous casserez le nez !

D’ori­gine ni­çoise, Vincent Lu­cas a écu­mé Pa­ris, la Sa­voie ( Les Fermes de Ma­rie) et Vienne ( La Py­ra­mide), avant de gla­ner sa pre­mière étoile à la Vil­la Mo­re­lia (à Jau­siers, près de Bar­ce­lon­nette). Il crée Étin­celles en avril 2008 et garde son ma­ca­ron en pro­po­sant une cui­sine créative, mil­li­mé­trée, en per­ma­nente re­mise en ques­tion. Ici, pas de carte, ni de me­nu ; le chef s’ex­prime au gré de ses en­vies.

Si vous n’avez pas le cou­rage de pous­ser jus­qu’à Sainte-Sa­bine, sa­chez que Vincent Lu­cas a ou­vert à Ber­ge­rac Le Re­paire de Sa­vi­nien, où l’on dé­cou­vri­ra une cui­sine plus abor­dable.

Un con­seil : si vous trou­vez porte close aux Étin­celles, sé­jour­nez à La Gen­til­hom­mière (les chambres d’hôtes de l’éta­blis­se­ment). Vous au­rez l’avan­tage d’être dé­jà sur place et de pro­fi­ter d’un jo­li cadre pé­ri­gour­din.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.