L’es­thète de Pé­ze­nas

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

beau­coup ar­ra­ché (pour re­plan­ter de la sy­rah à tour de bras), Ni­cole et John Bo­ja­nows­ki ont com­pris que les vieilles vignes de ca­ri­gnan ré­cu­pé­rées au mo­ment de leur ins­tal­la­tion consti­tuaient leur plus grande ri­chesse, un ex­tra­or­di­naire vec­teur de la ten­sion cal­caire du ter­roir, lu­naire, de Saint-Jean-duMi­ner­vois. Au­jourd’hui, dans tout le Lan­gue­doc, ce pa­tri­moine vi­vant est bien mieux consi­dé­ré qu’il y a quinze ans. Le mé­rite en re­vient en grande par­tie à l’opi­niâ­tre­té clair­voyante de tels vi­gne­rons. Comme à son ha­bi­tude, le ca­ri­gnan cen­te­naire do­mine la pro­duc­tion de cet at­ta­chant do­maine. Il n’y a pas d’en­traves dans l’ex­pres­sion du fruit, di­rect, poin­tu, ferme et ave­nant. Tout en baies cro­quantes et en vi­va­ci­té cal­caire, c’est une le­çon de ca­ri­gnan ! Au bout de quelques an­nées, il fe­ra sa mue vers des notes de viande fraîche et de gar­rigue, en conser­vant tout son aplomb. 17 € ; L’exi­gence es­thé­tique de Ba­sile et Ca­ro­line Saint Ger­main se re­trouve dans le mes­sage de leurs vins. L’at­ten­tion est por­tée à chaque dé­tail (éle­vages longs, grands conte­nants). Nous au­rions pu par­ler d’Au­rel, bâ­tie sur le mour­vèdre ; les der­nières dé­gus­ta­tions de So­len (ca­ri­gnan, gre­nache) nous ont tel­le­ment en­chan­tés que nous avons dé­ci­dé de pri­vi­lé­gier cette cu­vée, que son créa­teur a eu l’in­tel­li­gence de conce­voir et de pré­sen­ter comme et non comme

. Un rouge svelte, ten­du mal­gré une vraie ri­chesse de fond. Sa te­nue est celle d’un grand vin. Plus di­sert que le mas­sif et un peu ri­gide 2005. Nez très raf­fi­né dans sa flo­ra­li­té, ses notes d’épices douces et de bois pré­cieux. La struc­ture prend le re­lais des arômes dans un fon­du-en­chaî­né ve­lou­té, pré­cis et élan­cé. Un vin aé­rien. 22 € ; ve­lou­té et in­ci­sif à la fois, dans sa sa­veur poin­tue, so­phis­ti­quée et gour­mande. As­sem­blage de 60 % de sy­rah, 20 % de gre­nache et 20 % de mour­vèdre. Chaque ter­roir sé­lec­tion­né est ici éle­vé sé­pa­ré­ment. En­core jeune et dé­jà très ex­pres­sif, c’est un rouge vo­lu­bile, mais ce­pen­dant sub­til, très soi­gneu­se­ment éle­vé, po­li et fi­gno­lé, riche de pé­né­trantes nuances ré­glis­sées et flo­rales. Mal­gré sa cou­leur as­sez claire et son corps dé­lié, ce mil­lé­sime de­vrait te­nir et se bo­ni­fier sur une bonne di­zaine d’an­nées, à l’ins­tar du 2004. 22 € ;

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.