MAS D’ES­PA­NET

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Lan­gue­doc blanc Ca­mille (cu­vée créée en 2000). Beau­coup de bonnes idées chez ce couple de vi­gne­rons du Gard jouant sur un ter­roir frais et culti­vé en bio­dy­na­mie. Leurs pro­po­si­tions ori­gi­nales font mouche. Nous avons re­te­nu ce blanc bap­ti­sé Ca­mille, qui après avoir com­por­té dans les mil­lé­simes pré­cé­dents du sau­vi­gnon et du che­nin, se fonde au­jourd’hui sur le gre­nache blanc et le pic­poul, éle­vés 24 mois en de­mi-muids. Une grande fraî­cheur illu­mine la ri­chesse de la sa­veur sub­ti­le­ment oxy­da­tive. La fi­nale sur les fruits secs est ré­jouis­sante. À mi-che­min entre un ran­cio sec et un blanc de corps, il ouvre avec ma­lice de nou­velles pers­pec­tives, no­tam­ment en termes d’ac­cords gas­tro­no­miques. 24 € ; ob­te­nus ici forcent le res­pect et in­citent à ne pas ac­cep­ter les for­mules toutes faites. Vo­lu­bile, l’évo­lu­tion aro­ma­tique penche du cô­té pinot, avec des notes fu­mées et épi­cées qui rap­pellent aus­si la bar­rique. Belle dé­mons­tra­tion de gour­man­dise éti­rée en bouche, le cô­té fu­mé et confit évo­que­rait presque un pi­no­tage sud-afri­cain. Ne sous-es­ti­mez pas sa cou­leur tendre et son nez d’abord un peu ti­mide ! Il se dé­ploie avec une sé­duc­tion et un dé­lié uniques, quelque part entre un gre­nache très fin et un grand pinot si­nueux. C’est un pur cin­sault, éle­vé un an en bar­riques. Son grain aé­rien, lé­gè­re­ment confit, porte très loin d’élé­gantes sa­veurs de guigne et de rose fa­née. 20 € ;

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.