DO­MAINE DE MOUSCAILLO

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Li­moux blanc (cu­vée créée en 2004). Par un tra­vail ri­gou­reux, ap­pris aux cô­tés de ses maîtres et amis li­gé­riens, Pierre Fort s’est ra­pi­de­ment im­po­sé comme ré­fé­rence au sein de l’ap­pel­la­tion Li­moux, consciente de son po­ten­tiel mais en quête d’iden­ti­té. Sans ré­vo­lu­tion sty­lis­tique, sans ta­page, mais avec une ferme vo­lon­té de quit­ter le re­gistre va­rié­tal pour par­ler du ter­roir, il donne confiance aux vi­gne­rons de la haute val­lée de l’Aude, au point qu’elle ré­flé­chit dé­sor­mais à son éman­ci­pa­tion, au­tour du cru de Ro­que­taillade. À plus de dix ans de la ven­dange, ce pre­mier mil­lé­sime a conser­vé une très belle ten­sion, l’ex­pres­sion de­meure droite, l’évo­lu­tion aro­ma­tique dis­crète. Des notes de co­quille d’huître, d’herbes sèches et de pain ras­sis prennent peu à peu le des­sus sur un fond frui­té en­core vaillant. Comme en écho au dis­cours de son gé­ni­teur, le vin dé­passe dès son jeune âge la va­rié­ta­li­té du

THIER­RY NA­VARRE. Ce vi­gne­ron doué a ini­tié la re­plan­ta­tion du cé­page ri­bey­renc

en Lan­gue­doc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.