La su­pré­ma­tie de l’Hé­rault

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

char­don­nay (fer­men­té et éle­vé en de­mi-muids). Il montre beau­coup de ca­rac­tère, tout en res­tant droit, très clas­sique dans son équi­libre, peut-être même un peu cor­se­té. Il y a là en tout cas toute la mâche, l’as­sise d’un ter­roir aux ar­giles fortes. 15 € ;

Notre pa­no­ra­ma met en avant 35 cu­vées ve­nant de l’Hé­rault, 13 de l’Aude et 2 du Gard. Dans les an­nées 80, les Cor­bières était le nom le plus connu, grâce à d’im­por­tants do­maines (pour la plu­part si­tués dans l’ac­tuelle ap­pel­la­tion Cor­bières-Bou­te­nac) qui pra­ti­quaient la com­mer­cia­li­sa­tion en bou­teille de­puis long­temps. De­puis, l’Hé­rault a lar­ge­ment rat­tra­pé son re­tard, at­ti­rant la lu­mière mé­dia­tique sur les Co­teaux du Lan­gue­doc, qui tendent au­jourd’hui, forts de leurs jeunes ré­pu­ta­tions, à se scin­der en en­ti­tés au­to­nomes. Il ne faut pas s’ar­rê­ter aux chiffres, l’Aude et le Gard re­viennent en force, avec des pro­po­si­tions in­di­vi­duelles au­da­cieuses et, lo­ca­le­ment, des vo­lon­tés col­lec­tives fortes. aro­ma­tique (gar­rigue, ca­cao, épices) et l’in­ten­si­té frui­tée as­so­ciées au sec­teur de Bou­te­nac. Ca­ri­gnan, gre­nache et mour­vèdre vi­ni­fiés en grappes en­tières, une touche de sy­rah. D’un équi­libre poin­tu, in­ci­sif, c’est un mil­lé­sime sur la ré­serve, mais dont l’éclat frui­té et la pro­fon­deur an­noncent une heu­reuse car­rière. 19 € ; Beau­coup de vi­gueur, de fruit, de re­lief et de jeu­nesse dans ce vin qui évo­lue dou­ce­ment. Les arômes épi­cés, très gar­rigue aus­si, émergent du corps soyeux. Le grain pos­sède un glis­sant qui le si­tue à part. 24 € ; pion­nier du Lan­gue­doc, pré­sent dans le sec­teur de Montpeyroux de­puis 1992. Idéa­liste et fin tech­ni­cien, c’est une ré­fé­rence, à la fois mo­rale et tech­nique, pour nombre de ses pairs. Voi­ci la der­nière née de ses cu­vées, abou­tis­se­ment d’une re­cherche es­thé­tique mû­re­ment ré­flé­chie. Lim­pi­di­té du mes­sage et pro­fon­deur de ca­rac­tère : c’est un mo­dèle écla­tant qui, par son type d’éle­vage et son pro­fil épu­ré, entre en ré­so­nance avec la mo­der­ni­té lan­gue­do­cienne. Mour­vèdre et sy­rah éle­vés 36 mois en cuves bé­ton ovoïdes. C’est un vin de pa­tience dont le pro­fil épu­ré, so­laire mais d’une grande fi­nesse, très frais, dé­crit un pay­sage aro­ma­tique mé­di­ter­ra­néen ma­gni­fi­que­ment dé­taillé. De sub­tiles notes d’herbes sèches s’in­sèrent avec grâce dans un fruit pro­fond. 31,80 € ;

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.