MAXIME MA­GNON

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Cor­bières Cam­pa­gnès (cu­vée créée en 2005). Les vins de Maxime Ma­gnon ont cau­sé à leur ap­pa­ri­tion, au dé­but des an­nées 2000, une dé­fla­gra­tion dans les Cor­bières. Por­teuse d’une “désal­té­rance” et d’un cro­quant in­édits, cette vi­sion ve­nue d’ailleurs a vite été éti­que­tée “beau­jo­lais des Cor­bières”. S’il a in­ter­pel­lé et fait ré­flé­chir ses confrères, le vi­gne­ron a lui-même su évo­luer. On a le sen­ti­ment qu’il capte de mieux en mieux l’es­prit des lieux, le ter­roir parle da­van­tage dans ses vins, sur­tout dans la cu­vée Cam­pa­gnès fon­dée sur des ca­ri­gnans cen­te­naires. Ce beau mil­lé­sime conti­nue à se dé­ve­lop­per avec élé­gance, va­lo­ri­sé par un tou­cher sub­til, tout en lon­gueur, et une très fine sa­veur de gre­nade. L’em­preinte aro­ma­tique bal­sa­mique et épi­cée reste dis­crète.

Co­or­don­nées des pro­duc­teurs page 86

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.