Tout en haut des Cor­bières

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

dé­marque par la pré­ci­sion de son tra­vail. En quelques mil­lé­simes, l’Ir­lan­dais du Nord Ga­vin Cris­field a dé­fi­ni une voie d’une ex­trême ac­tua­li­té. Si la cu­vée d’as­sem­blage Ter­rasses du Lar­zac re­tient ici notre at­ten­tion, il faut aus­si men­tion­ner le pur cin­sault, dia­phane et ca­res­sant, dont les rares bou­teilles s’ar­rachent ! Au bout de quatre ans, le vin montre un ca­rac­tère af­fir­mé, un élan in­tact, des sa­veurs pré­cises, do­mi­nées par un goût chlo­ro­phyl­lien très ter­roir d’al­ti­tude. La fi­nesse de tex­ture est ma­gni­fique, le ve­lou­té sé­dui­sant. La do­mi­nante aro­ma­tique “verte” nour­ri­ra en re­vanche les dé­bats. Sy­rah, gre­nache, ca­ri­gnan et cin­sault. Vi­ni­fi­ca­tion et éle­vage s’ef­fec­tuent sé­pa­ré­ment pour chaque cé­page, en foudres ou cuves bé­ton ovoïdes. Très dé­taillé dans son ex­pres­sion aro­ma­tique, avec des notes de ge­nièvre et de camphre aus­si pro­fondes que sub­tiles, ce rouge en ten­sion, épu­ré, mais vi­vant et sa­pide, offre l’une des expressions les plus abou­ties de la jeune ap­pel­la­tion. 25 € ;

S’il vous prend le dé­sir de man­ger du pain frais à Der­na­cueillette, ce se­ra une ex­pé­di­tion d’une heure et de­mie... Tel est l’iso­le­ment des Hautes Cor­bières, au re­vers du mont Tauch, grand ter­roir du­quel Guillaume Bous­sens, im­pa­vide “vi­gne­ron d’al­ti­tude”, sonne le ré­veil de­puis le dé­but des an­nées 2000. Mi­cro­cli­mat d’une grande fraî­cheur et di­ver­si­té géo­lo­gique éton­nante – le sol change tout le temps de cou­leur, il n’est pas rare de voir de ma­gni­fiques cris­taux entre les ceps – confèrent un ca­rac­tère pro­fond et ir­ré­pres­sible aux rai­sins. 85 % ca­ri­gnan com­plé­tés par la sy­rah. Mil­lé­sime mûr, d’un équi­libre en­core sur la gé­né­ro­si­té du fruit, avec une pe­tite pointe au­tom­nale évo­quant le cèpe sé­ché. Tou­jours ces arômes pro­fonds, ter­pé­niques et bal­sa­miques, por­tés par une veine acide sans du­re­té. Ma­jo­ri­té de ca­ri­gnan, le reste en sy­rah et gre­nache. D’une pré­sen­ta­tion dense, le vin est ha­bi­té par une veine acide vive, in­ha­bi­tuelle en Cor­bières, et très abou­ti dans sa ma­tu­ri­té, avec de pre­nantes notes bal­sa­miques éche­lon­nées au fil d’une struc­ture in­tense (pe­tits ren­de­ments !). Un ca­rac­tère ori­gi­nal. 22 € ;

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.