La belle to­ni­ci­té du ca­ri­gnan blanc

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

80 % de bour­bou­lenc et 20 % de gre­nache blanc pour ce vin de ma­tière. La pré­sence ferme, presque tan­nique du bour­bou­lenc l’em­porte sur la ron­deur et la pointe d’amande du gre­nache. La dé­mons­tra­tion est fla­grante lors­qu’on goûte L’Éper­vier (80 % gre­nache blanc et 20 % de bour­bou­lenc). En­core très jeune, c’est l’un des blancs les plus pre­nants et pro­met­teurs du Lan­gue­doc. 18 € ;

Le des­tin ad­mi­nis­tra­tif de ce ma­gni­fique blanc de ter­roir et d’iden­ti­té, con­dam­né à l’ab­sence d’iden­ti­fi­ca­tion géo­gra­phique, sou­ligne l’im­pé­ri­tie des struc­tures col­lec­tives qui ont trop vite écar­té les cé­pages his­to­riques au pro­fit de cé­pages dits “amé­lio­ra­teurs”. Mais cou­rage, ce que les Cor­bières ont fait pour ré­ha­bi­li­ter le ca­ri­gnan noir, peut-être le fe­ront-elles pour son frère blanc ? En­core sur la ré­duc­tion, une très belle ma­tière, d’une éner­gie in­terne ad­mi­rable. La fi­nale to­nique propre au cé­page fait mer­veille, la sa­veur im­prime une marque ci­tron­née et flo­rale. Pos­sé­dant les mêmes qua­li­tés de fond, le 2012 est au­jourd’hui plus ou­vert, plus fa­cile d’ac­cès. 16 € ;

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.