DO­MAINE HUET JEAN-BER­NARD BER­THO­MÉ, SA­RAH ET HU­GO HWANG (VOU­VRAY)

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Long­temps in­dis­so­ciable de la per­son­na­li­té de Gaston Huet, puis de son gendre Noël Pin­guet, ce do­maine af­firme ses am­bi­tions de­puis son ra­chat par la fa­mille Hwang en 2003. Ces Amé­ri­cains pas­sion­nés, éga­le­ment pro­prié­taires de Ki­ra­lyud­var à To­ka­ji, ont confir­mé Jean-Ber­nard Ber­tho­mé dans son rôle de chef d’or­chestre. Ar­ri­vé en 1979, ce brillant vi­ni­fi­ca­teur a su pé­ren­ni­ser le style sans cé­der au mo­der­nisme. Conver­ti en bio­dy­na­mie en 1988, le do­maine fut l’un des pre­miers à prendre le pouls de cette dé­marche. Les moel­leux et li­quo­reux s’alignent en fers de lance de l’ap­pel­la­tion. L’in­té­rêt ré­side dans leur dé­cli­nai­son par ter­roir. Les trois par­cel­laires donnent en ef­fet cha­cun un style de vin dif­fé­rent : Le Mont avec ses ar­giles vertes et pierres à si­lex, Le Clos du Bourg et ses cal­caires de sur­face, Le Haut­Lieu et ses ar­giles brunes. La tri­lo­gie des moel­leux 2009 est à la fois élo­quente et di­dac­tique : af­fiche dy­na­misme et co­hé­rence de bouche ;

dé­ploie sa trame cris­tal­line dans une grande pu­re­té d’exé­cu­tion, tan­dis que

pro­pulse une bouche large et af­fable, aux notes confites char­meuses. Les mil­lé­simes an­té­rieurs prouvent l’ex­tra­or­di­naire te­nue de ces vins dont la com­plexi­té va crois­sante, abor­dant des notes d’amande, par­fois de truffe blanche, d’orange confite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.