CLOS NAU­DIN PHI­LIPPE FO­REAU (VOU­VRAY)

La Revue du Vin de France - - DÉGUSTATION -

Mé­moire du moel­leux, Phi­lippe Fo­reau oeuvre de­puis 1983 à la dé­fense de ces vins d’or qu’il ac­corde à la per­fec­tion. Gour­met exi­geant, cet ha­bile al­chi­miste a le bec aus­si fin que ses vins. Les 11 hec­tares pro­duisent peu mais bon, dont la my­thique cu­vée

is­sue ma­jo­ri­tai­re­ment de rai­sins bo­try­ti­sés sur des terres d’ar­giles à si­lex, et pro­duite uni­que­ment dans les mil­lé­simes d’ex­cep­tion, soit 1947, 1990 et 2011 ! Les autres vins, for­gés sur des sols tra­vaillés pour don­ner un pH bas, donc une plus haute aci­di­té, sup­port in­dis­pen­sable à la fraî­cheur, dé­fient éga­le­ment le temps. Fer­men­tés avec des le­vures in­di­gènes, en bar­riques, ils visent la fi­nesse. En 2009, le

donne un vin sub­til et éti­ré ;

la cu­vée

avec du bo­try­tis, monte un cran plus haut, ti­rant plus loin les amers et les notes d’orange confite (une fourme d’Ambert ou une tarte au ci­tron me­rin­guée se­ront ses al­liées). Plus les an­nées passent et plus la tex­ture des ar­giles serre les vins, leur don­nant une am­pleur re­mar­quable et un soyeux ma­gis­tral. Du grand art !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.