CHEZ LES ALLOBROGES, AU COEUR DE LA SA­VOIE

Des portes de Cham­bé­ry au sud d’Al­bert­ville, un vi­gnoble très ori­gi­nal fait re­vivre ses cé­pages en­dé­miques. L’oc­ca­sion de dé­cou­vrir belles tables et hé­ber­ge­ments de charme, avec vue sur les mas­sifs.

La Revue du Vin de France - - ENVIES - Texte et pho­tos de Tho­mas Bra­vo-Maza

Sa­pau­dia & Al­lo­bro­gi­ca. Comme le sou­ligne An­tho­ny Pin­to dans son re­mar­quable ou­vrage sur les vi­gnobles sa­voyards (lire en­ca­dré), les Allobroges ne s’y sont pas trom­pés. Dès le IIIe siècle avant notre ère, ces peuples an­nexés à l’Em­pire ro­main ont pres­sen­ti tout le bé­né­fice à culti­ver la vigne dans l’avant-pays sa­voyard, en cluse de Cham­bé­ry et en combe de cette Sa­voie ja­dis ap­pe­lée Sa­pau­dia. Cet es­pace na­tu­rel fut un haut lieu de pas­sage sur la route des Alpes, une terre ja­lou­sée et pro­té­gée comme en té­moignent de nom­breux sites for­ti­fiés, tels les mys­té­rieuses tours de Chignin, le fort de Mont­mé­lian ou le châ­teau de Mio­lans, qui do­mine fiè­re­ment Saint-Pierre-d’Al­bi­gny.

Ici, le tra­vail dans les vignes ne manque pas pour ex­pri­mer le meilleur des cé­pages en­dé­miques tels les mon­deuses blanche, grise et noire, la rous­sette, le per­san ou la jac­quère, dans des co­teaux dont la dé­cli­vi­té at­teint 70 % à Jon­gieux, Chignin ou Ar­bin. Notre cir­cuit 1 vous per­met­tra d’en faire l’ex­pé­rience, seul ou avec Ber­nard Vis­soud, guide ac­com­pa­gna­teur en mon­tagne (Agence Alpes Fla­veurs, tél. : 06 72 72 98 42) et fin oe­no­phile.

Par la route, notre cir­cuit 2 offre un pé­riple at­ta­chant de Jon­gieux jus­qu’à l’une des perles ca­chées des Alpes, SaintMar­tin-de-Bel­le­ville, en Ta­ren­taise. Le vil­lage, re­po­sant et raf­fi­né, offre, à 45 mi­nutes du vi­gnoble, une halte par­faite pour les amou­reux de haute mon­tagne. Les hé­do­nistes les plus exi­geants y suc­combent à la grâce de la cui­sine de la fa­mille Meilleur, qui tient les rênes de La Bouitte, table tri­ple­ment étoi­lée en 2015. D’in­ou­bliables soi­rées oe­no­lo­giques y sont or­ga­ni­sées, avis aux ama­teurs de sen­sa­tions !

VOTRE ALTESSE ! Cé­page au­toch­tone de Sa­voie, la rous­sette

porte aus­si le nom d’altesse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.