Le Cha­bli­sien qui fonce en Aus­tin Hea­ley

La Revue du Vin de France - - ENVIES -

n voi­ture, à mo­to, en ba­teau, Mi­chel La­roche a tou­jours été un fon­ceur. En 1967, il re­pre­nait les 6 hec­tares du vi­gnoble fa­mi­lial à Chablis. Qua­rante ans plus tard, il at­tei­gnait 100 ha tout en créant un groupe vi­ti­cole en Afrique du Sud et au Chi­li. Mais en 2009, la crise l’obli­gea à fu­sion­ner avec le Lan­gue­do­cien Jean­jean. À 63 ans, une re­traite do­rée l’at­ten­dait pour faire un tour du monde en voi­lier, mais

Ec’était mal connaître ce bat­tant qui se re­met au­jourd’hui d’une chute de mo­to au Pé­rou. En 2012, le voi­là re­par­ti de zé­ro avec 8 ha de vignes qui n’étaient pas in­clus dans la vente, dont un 1er cru Four­chaume avec des char­don­nays de 1937 aux arômes su­blimes. Le Do­maine d’Hen­ri était lan­cé. « Ce sont en par­tie les vignes de mon père, qui se pré­nom­mait Hen­ri. Une conti­nui­té donc que j’ai en­vie de trans­mettre à mes en­fants. » Et sur l’éti­quette fi­gure une pho­to de ses pa­rents pen­dant les ven­danges de 1961, as­sis à l’ar­rière d’une 2 CV ca­mion­nette. « J’ai ap­pris à conduire avec cette voi­ture » , sou­rit-il, très at­ta­ché aus­si à une autre pho­to. Celle sur la­quelle sa fille Mar­gaux, à l’âge d’un an, est au vo­lant de son an­glaise de 1958, une Aus­tin Hea­ley 2,6 l V6 de 117 ch ache­tée en 1987. « Quand j’avais 18 ans, cette au­to me fai­sait rê­ver. » Sa fille, elle, est plus cir­cons­pecte : « Je l’adore, mais on n’est ja­mais sûr d’ar­ri­ver à des­ti­na­tion ! »

Dans le jar­din du châ­teau de Poin­chy,

Mi­chel La­roche porte un toast avec sa fille Mar­gaux

à bord de son Aus­tin Hea­ley 100.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.