Une ex­pa­triée bri­va­doise dans l’en­fer d’Ir­ma

La Ruche - - La Une - GÉ­RAL­DINE SELLÈS

Une Bri­va­doise ex­pa­triée à Saint­Mar­tin a vé­cu l’en­fer de l’ou­ra­gan Ir­ma. Sa fa­mille té­moigne des heures d’an­goisse pas­sées sans nou­velles. Face à l’am­pleur des dé­gâts, les ha­bi­tants des Pe­tites An­tilles ont be­soin d’aide. À Br ioude comme ailleurs, la so­li­da­ri­té s’or­ga­nise

À Saint-Mar­tin et Saint-Bar­the­lé­my, la vio­lence de l’ou­ra­gan Ir­ma a lais­sé des mil­liers d’ha­bi­tants dans une dé­tresse ab­so­lue. Par­mi eux Ma­ga­li Beau­vue, une Bri­va­doise ex­pa­triée.

Les images de l’ou­ra­gan Ir­ma et des ra­vages qu’il a cau­sés sont par­tout. Sur les écrans de té­lé­vi­sion, à la une des jour­naux et par­tout sur les ré­seaux so­ciaux. Pour la fa­mille Beau­vue, ces images sont un crève­coeur. Car leur fille Ma­ga­li fait par­tie des si­nis­trés. La Bri­va­doise a élu do­mi­cile sur l’île de Saint­Mar­tin il y a plus de dix ans. Quand Ir­ma est ar­ri­vé en vue de l’île, Ma­ga­li est par­tie se ré­fu­gier chez des amis, dans les basses­terres. « Elle ha­bite dans un ap­par­te­ment en bord de mer, ce n’était pas sûr. »

Ses pa­rents ont re­çu un pre­mier mes­sage très bref, dans la nuit de mer­cre­di à jeu­di, juste le temps de « dire qu’elle était vi­vante ». Puis un se­cond mes­sage, presque aus­si court, ven­dre­di. « Elle était en che­min pour al­ler voir son ap­par­te­ment. Elle es­sayait de se frayer un pas­sage sur les routes pour voir si l’ap­par­te­ment était en­core de­bout. »

En­core un troi­sième ap­pel, en dé­but de se­maine, tou­jours aus­si bref, au cours du­quel Ma­ga­li les a ras­su­rés sur l’état de son ha­bi­ta­tion. « L’im­meuble a te­nu le coup, mais son ap­par­te­ment est inon­dé. »

Cette ab­sence de com­mu­ni­ca­tion en lon­gueur ronge les pa­rents de Ma­ga­li qui de­puis plus d’une se­maine doivent se conten­ter de nou­velles par­cel­laires. « Comme son opé­ra­teur de té­lé­pho­nie est hol­lan­dais et que les com­ mu­ni­ca­tions sont re­ve­nues de ce cô­té­là, elle doit al­ler de l’autre cô­té de l’île (*) pour es­sayer de cap­ter du ré­seau. Sauf que, comme des pri­son­niers se sont éva­dés cô­té hol­lan­dais, les au­to­ri­tés ont blo­qué le pas­sage… »

Là­bas, tout est dif­fi­cile, on manque de tout et la pé­nu­rie se fait sen­tir. « Pour l’ins­tant, elle et ses amis ont de l’eau, du riz, des pâtes, ils avaient fait des pro­vi­sions avant le cy­clone. » Mais ce qui in­quiète le plus la fa­mille, ici à Brioude, c’est la vio­lence qui règne dans les rues de Saint­ Mar­tin .« Il y a beau­coup d’ agres­sions, de pillage », a dit Ma­ga­li à sa mère. De­puis quelques jours, les forces de l’ordre semblent avoir re­pris le contrôle de la si­tua­tion.

Mais l’in­quié­tude ne lâche pas la fa­mille Beau­vue. « On est im­puis­sants, on ne peut rien faire, on ne peut même rien lui en­voyer » , se dé­sole sa mère, Mar­tine Beau­vue.

Car même quand les com­mu­ni­ca­tions, l’élec­tri­ci­té et l’eau se­ront ré­ta­blies, il fau­dra en­core tout re­cons­truire. Et l’éco­no­mie de l’île est bou­le­ver­sée. Peut­être dé­fi­ni­ti­ve­ment. « Ma­ga­li est ma­quilleuse pro­fes­sion­nelle. Elle tra­vaille beau­coup avec les tou­ristes sur les yachts. Elle al­lait aus­si sou­vent à Saint­Bar­the­lé­my. » De quoi l’ave­nir se­ra­t­il fait pour ces îles ra­va­gées ? Le tou­risme de luxe re­vien­dra­t­il ja­mais ?

Dans ce mal­heur fa­mi­lial, une conso­la­tion : la fille de Ma­ga­li, âgée de 18 ans, est en mé­tro­pole, où elle fait des études. Un poids de moins dans l’es­car­celle bien lourde des Beau­vue. Au­jourd’hui, ils savent que pour leur fille, il s’agit d’ « ap­prendre à sur­vivre ».

Un bref mes­sage pour dire « Je suis vi­vante »

(*) L’île est par­ta­gée entre le ter­ri­toire fran­çais ap­pe­lé SaintMar­tin, au nord, et Sint-Maar­ten, ter­ri­toire néer­lan­dais, au sud.

(PHO­TO AFP)

(PHO­TO : POM­PIERS DE L’UR­GENCE IN­TER­NA­TIO­NALE)

Sur l’île de Saint-Mar­tin en ruine, c’est toute sa vie que la Bri­va­doise Ma­ga­li Beau­vue va de­voir re­cons­truire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.