Im­pôts lo­caux : pour­quoi payer plus ?

La Ruche - - LE FAIT DE LA SEMAINE - DÉ­BO­RAH LAYRIS

Taxe fon­cière et taxe d’ha­bi­ta­tion, les ha­bi­tants de la com­mu­nau­té de com­munes Brioude Sud Au­vergne ont pu consta­ter une hausse de 4 à 5 % des im­pôts lo­caux. Ex­pli­ca­tions.

557.592 €, c’est ce que les élus de Brioude Sud Au­vergne vont faire en­trer dans les caisses de la com­mu­nau­té de com­munes en aug­men­tant la pres­sion fis­cale sur le terr itoire. 557.592 € ré­cu­pé­rés grâce à l’ali­gne­ment des dif­fé­rentes taxes lo­cales sur l’an­cienne fis­ca­li­té du ter­ri­toire de Blesle. Un choix dif­fi­cile à ava­ler pour les ha­bi­tants du Bri­va­dois qui ont vu leur taxe d’ha­bi­ta­tion pas­ser de 8,24 % à 10,86 %, leur taxe fon­cière sur le bâ­ti grim­per de 0 à 2,96 %, et sur le non bâ­ti de 3,32 % à 4,13 %.

Une dé­ci­sion qui in­ter­vient dans un « en­vi­ron­ne­ment de taxes stable », in­siste Jean­Jacques Fauc he r, le pré­sident de Brioude Sud Au­vergne. « Si la part de la com­mu­nau­té de com­munes dans ces dif­fé­rentes taxes a aug­men­té cette an­née, ce qui n’avait pas été le cas de­puis 2000, la part de la com­mune de Br ioude (comme dans nom­breuses autres) n’a, quant à elle, pas bou­gé de­puis 20 ans. La taxe d’en­lè­ve­ment d’or­dures mé­na­gères est de son cô­té en baisse cette an­née pas­sant de 12,93 % à 12,64 %. »

Quid des 557.592 € ré­cu­pé­rés ?

Si les 557.592 € sup­plé­men­taires ré­col­tés vont al­ler en par­tie épon­ger le dé­fi­cit bud­gé­taire de la com­mu­nau­té de com­munes Brioude Sud Au­vergne qui est au­jourd’hui de 1,2 M. d’€, il est tou­jours bon de rap­pe­ler à quoi sont prin­ci­pa­le­ment dé­diés ces fonds tout au long de l’an­née. À l’heure où l’État baisse ré­gu­liè­re­ment ses do­ta­tions (­ 973.000 € de­puis 2012), le bud­get pré­vi­sion­nel est ré­gu­liè­re­ment ré­ajus­té et a été fixé pour 2017 à 7.727.314 € avec, outre les tra­vaux, trois pôles de dé­pense prin­ci­paux : en­vi­ron­ne­ment/co­li­bri avec 2.316.037 €, en­fance/ jeu­nesse avec 1.521.301€, tour isme et éco­no­mie avec 1.058.000 €. Trois sec­teurs d’in­ves­tis­se­ment qui ont gé­né­ré la créa­tion de plus d’une cen­taine de postes de­puis 2000.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.