L’art du tat­too dé­voi­lé au grand jour

La Ruche - - NEWS -

Le week-end der­nier, Bras­sac-les-Mines ac­cueillait sa toute première conven­tion ta­touage, or­ga­ni­sée par Bras­sac en fête avec l’aide pré­cieuse du groupe Fa­ce­book ori­gi­naire de Le­zoux, 100 % Pas­sion Tat­too.

« Faire dé­cou­vrir l’uni­vers du ta­touage », Au­ré­lie e t Fa b i e n A l c a m o, d u groupe Fa­ce­book 100 % Pas­sion Tat­too, qui eux sont de vé­ri­tables pas­sion­nés, n’avaient que cette idée en tête. Et ce n’est pas Chr is­tine Com­bret, pré­si­dente de Bras­sac en fête qui leur au­rait mis des bâ­tons dans les roues. Bien au contraire. Ch­ris­tine Com­bret aime les uni­vers en marge. Bien que le ta­touage soit de plus en plus cou­rant dans la so­cié­té ac­tuelle. « C’est aus­si ce qu’on fait lors de notre bourse aux rep­tiles, une fois par an. On fait voir autre chose. On pousse les gens à la dé­cou­verte » , sou­ligne­t­elle. Ain­si qu’au dé­pas­se­ment de soi. Le tout en don­nant un nou­veau souffle à la pe­tite ville de Bras­sac­les­Mines.

Avec 1.328 vi­si­teurs sur le week­end, on peut par­ler d’un pa­ri réus­si. Les Les trente ta­toueurs, ve­nus de toute la France n’ont pas lâ­ché leur der­mo­graphe de tout le week-end.

deux groupes d’or­ga­ni­sat e u r s o n t d e q u o i ê t re fiers. Cu­rieux et pas­sion­nés par cet art dé­fi­ni­tif étaient au ren­dez­vous. Et les 30 ta­toueurs, ve­nus de toute la France (*) « ont été ra­vis de l’évé­ne­ment et de l’ac­cueil que nous leur avons ré­ser­vé », confiait la pré­si­dente. Même le maire d e Bra s s a c ­l e s ­Mi n e s, Yves­Serge Croze, ac­com­pa­gné de quelques conseillers mu­ni­ci­paux pous­

sés par la cu­rio­si­té, n’ont pas pu s’em­pê­cher de se rendre au gym­nase Louise­Mi­chel à la dé­cou­verte de ce nou­veau monde. Ils n’en au­ront ce­pen­dant pas pro­fi­té pour se faire ta­touer…

Et Ch­ris­tine Com­bret de re­prendre : « Mais sans 1 0 0 % Pa s s i o n Ta t t o o, nous n’au­rions pas pu or­ga­ni­ser un tel évé­ne­ment. Dans ce mi­lieu, il faut avoir un ré­seau, connaître

des ta­toueurs, les contac­ter et les convaincre de se joindre à nous » , ex­pliq u a i t ­e l l e. Un t ra v a i l , qu’Au­ré­lie et Fa­bien Al­ca­mo, en couple à la ville et unis par cette même pas­sion, ont réa­li­sé d’une main de maître. De nom­breux ta­toueurs ont été in­vi­tés, dont cer­tains de re­nom. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont eu du tra­vail ! Du­rant tout le week­end, les ar­tistes

ta­toueurs n’ont pas eu le temps de lâ­cher leur der­mo­graphe. En cou­leurs ou mo­no­chromes… plu­sieurs oeuvres in­dé­lé­biles ont vu le jour…

Cer­taines al­laient d’ailleurs par­ti­ci­per à trois concours : le Best of day noir et gris, le Best of day cou­leur et le Best of Show. Ce der­nier ré­com­pen­sant la plus belle créa­tion du week­end. Quatre membres du ju­ry dé­li­bé­raient après un dé­fi­lé. Et bonne nou­velle ! Les ta­toueurs lo­caux ( Is­soire, Brioude, Pont­du­Châ­teau) n’ont pas dé­mé­ri­té.

« J’es­père pou­voir la re­con­duire »

De­vant ce suc­cès, la pré­si­dente de Bras­sac en fête est en­thou­siaste : « Je suis contente du ré­sul­tat. J’es­père pou­voir re­con­duire la conven­tion l’année pro­chaine, ou pour­quoi pas, pro­po­ser en­core autre chose… » . Dy­na­mique, C h r i s t i n e Co m b re t n e manque en ef­fet pas d’ins­pi­ra­tion… « J’aime trans­por­ter les gens dans des uni­vers dif­fé­rents de ce qu’on a l’ha­bi­tude de voir dans nos pe­tites com­munes ru­rales. »

Pour cé­lé­brer cette réus­site, Ch­ris­tine Com­bret n’a pas pu s’en em­pê­cher. À 50 ans, elle s’est of­fert son tout pre­mier ta­touage. « Il ya l o n g t e m p s q u e j’ y pen­sais… »

Comme quoi, les en­vies de ta­touage sont de nos jours uni­ver­selles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.