Un bi­lan mi­ti­gé après les fêtes

La Ruche - - BRIOUDE -

Les fêtes de fin d’an­née se ter­minent. Le temps de faire un pe­tit bi­lan au sein des com­merces du centre-ville bri­va­dois. Ver­dict ? Un ré­sul­tat mi-figue mi-rai­sin. Tour d’ho­ri­zon…

Le mois de décembre a mis beau­coup de temps à dé­mar­rer. Les achats ont été par­ti­cu­liè­re­ment tar­difs cette an­née. Sur ce point, l’avis des com­mer­çants est una­nime. Rien avant le 10 décembre pour les plus chan­ceux et pour les autres, il a fal­lu at­tendre la dernière se­maine de Noël, le sa­me­di 23 décembre en par ti­cu­lier. « Là, c’était une grosse jour­née », se sou­vient Au­rore Fau­gère du ma­ga­sin Oze Lin­ge­rie. Mais le mois a été bon, « les dames ont eu de la lin­ge­rie sous le sa­pin ».

Un peu plus loin, chez Ima­gine, le ma­ga­sin de vê­te­ments, « les fêtes se sont aus­si très bien pas­sées. Bien que décembre ait eu du mal à dé­mar­rer, nous avons fait une meilleure an­née qu’en 2016. » Une réus­site qui se­lon la gé­rante n’est pas étran­gère Les soldes d’hi­ver viennent de com­men­cer, la fin d’une pé­riode par­ti­cu­liè­re­ment creuse pour les com­mer­çants.

au mar­ché de Noël et à la pa­ti­noire sur la place Grég o i re ­d e ­To urs : « Les com­mer­çants se sont bou­gés pour ani­mer la ville et ça a mar­ché. Ces ani­ma­tions ont for­cé­ment été bé­né­fiques pour tous. » Un constat qu’a aus­si fait Bou­chra, du ma­ga­sin Mise en scène, rue du Com­merce. « La pa­ti­noire a évi­dem­ment eu un ef­fet ai­mant. Pen­dant que les

enfants pa­ti­naient, les adultes fai­saient un tour dans les ma­ga­sins. Il faut at­tendre les fêtes pour voir que Brioude a du po­ten­tiel en ma­tière de com­merce. »

Les bi­jou­te­ries, elles aus­si, ont eu le vent en poupe à Noël. « C’est cer­tain, nous n’avons pas à nous plaindre. C’est peut­être dû aux va­cances sco­laires en dé­ca­lé, mais nous

avons eu une grosse se­maine de Noël » , sou­lignent Au­drey et Ni­cole, du ma­ga­sin Le Temps Pré­cieux sur le bou­le­vard Ver­cin­gé­to­rix. Là en­core, le sa­me­di 23 décembre, la fré­quen­ta­tion était en hausse, « plus que les an­nées pré­cé­dentes » . Un point sur le­quel les re­joint An­nie de la li­brai­rie Ver­cin­gé­to­rix pour qui l’af­fluence a été grande en cette dernière se­maine avant Noël. « Mais en règle gé­né­rale, les livres s’offrent tou­jours bien à Noël. »

Des ani­ma­tions qui n’ont vi­si­ble­ment pas eu les mêmes ef­fets pour tout le monde. « Il y a eu net­te­ment moins de fré­quen­ta­tion qu’en 2016. C’est pas ca­tas­tro­phique, mais il y a eu moins de pas­sage. Heu­reu­se­ment, res­tent les vi­sites de mes clientes les plus fi­dèles » , confie une ven­deuse de prêt­à­por­ter de la rue du Com­merce.

« Cette an­née, j’ai l’im­pres­sion que Brioude s’est bou­gée »

Les soldes d’hi­ver ont dé­bu­té ce mer­cre­di

Entre les fêtes et les soldes d’hi­ver, c’est une pér iode par­ti­cu­liè­re­ment creuse pour les com­merces. « Dé­sor­mais, les gens at­tendent les soldes », an­non­çaient d’une même voix les com­mer­çants bri­va­dois. Et ce, mal­gré les ventes pri­vées que pro­posent cer­taines en­seignes.

Une at­tente qui n’au­ra fi­na­le­ment pas été bien longue, puisque le dé­but des soldes d’hi­ver a son­né ce mer­cre­di 10 jan­vier. Elles du­re­ront cinq se­maines, jus­qu’au mar­di 20 fé­vrier. Soit plus d’un mois pour pro­fi­ter des bonnes af­faires, alors que chez les com­mer­çants, les col­lec­tions de l’hi­ver pro­chain sont d’ores et dé­jà en pré­pa­ra­tion…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.