À la dé­cou­verte de l’in­dus­trie

La Ruche - - BRIOUDE -

Yves Rous­set, pré­fet de la Haute-Loire, a ren­con­tré les élus d’Au­zon com­mu­nau­té et dé­cou­vert le ter­ri­toire de la com­mu­nau­té de com­munes, ce mer­cre­di 10 jan­vier. Au pro­gramme de la vi­site, Lempdes-sur-Al­la­gnon et Ver­gon­gheon.

« C’est une dé­cou­verte du dé­par­te­ment de l a Haute­Loire. » Yves Rous­set, pré­fet de­puis seule­ment quelques mois, vi­si­tait son nou­vel es­pace de tra­vail. Mer­cre­di 10 jan­vier, il com­men­çait par une halte sur le site de la fu­ture zone lo­gis­tique de Lempdes­sur­Al­la­gnon avant de se rendre chez MG 63, une en­tre­prise de mé­ca­nique gé­né­rale ins­tal­lée à Ver­gon­gheon, qui de­puis peu, a ra­che­té les fonds de la so­cié­té Mé­ca Br ioude, dé­sor­mais « Mé­ca Br ioude Au­vergne ».

« Je suis at­ta­ché à la ren­contre des élus, des gens de ter­rain. Par cette vi­site, mon but est de leur faire sa­voir qu’on est là pour les écou­ter » , sou­li­gnait le pré­fet.

Mer­cre­di, c’est avec fier­té que Da­niel Brun, di­rec­teur de MG 63, lui fai­sait dé­cou­vrir son en­tre­prise, ses Da­niel Brun a pré­sen­té au pré­fet Yves Rous­set et à la sous-pré­fète Vé­ro­nique Mar­tin Saint Léon, la dernière pro­duc­tion d’en­jo­li­veurs pour un mo­dèle de Mer­ce­dès an­cien.

sa­la­riés, leur tra­vail, leurs pro­duc­tions, ses nou­velles ac­qui­si­tions et in­ves­tis­se­ments, mais aus­si quelques­unes de ses craintes…

« Un cruel manque de main-d’oeuvre »

« Il y a un cruel manque de main­d’oeuvre dans la pro­fes­sion. Les mé­ca­ni­ciens usi­neurs sont rares. C’est un pro­blème per­ma­nent. Pour­tant, les en­tre­prises em­bauchent. » Pour Da­niel Brun, le pro­blème vient avant tout de la for­ma­tion. « On forme des jeunes qui pré­fèrent par­tir

en­suite dans des en­tre­prises plus tran­quilles, où il y a moins de pres­sion, moins d’ef­forts à dé­ployer. Ce qu’il faut, c’est le re­tour des jeunes dans nos en­tre­prises. »

Ce tra­vail, Da­niel Brun en parle avec passion. « Une ma­chine n’est rien si elle n’a pas le bon tech­ni­cien de­vant elle. Ce que j’aime, c’est don­ner de la va­leur aux gens. » Chez MG 63 cha­cun des 27 sa­la­riés a sa place et la chance de pro­duire des pièces toutes plus dif­fé­rentes les unes des autres. De la fa­bri­ca­tion de pièces de voi­

tures an­ciennes, de ral­lye ou de For­mule 1, à la celle d’une une ma­chine à ex­plo­rer les fonds ma­rins, il n’y a que quelques pas. À ef­fec­tuer entre deux ma­chines. Chez MG 63, plu­sieurs mondes se croisent…

Après la vi­site, le pré­fet de la Haute­Loire et les maires des vil­lages d’Au­zon Com­mu­nau­té re­tour­naient au siège de la com­mu­nau­té de com­munes « pour dis­cu­ter des dif­fé­rentes at­tentes des élus ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.