« Ce qui im­porte, c’est de réus­sir le lan­ce­ment »

La Tribune Bordeaux - - ENQUÊTE -

De pas­sage à Bor­deaux fin no­vembre, le pré­sident de SNCF, Guillaume Pe­py (pho­to, à droite), a évo­qué le lan­ce­ment de la ligne Océane : « Le dé­bat avec le conces­sion­naire Li­sea sur le nombre de trains en cir­cu­la­tion ap­par­tient dé­sor­mais au pas­sé. Nous ne ga­gne­rons pas d'ar­gent sur cette ligne, je l'ai dé­jà dit de nom­breuses fois. Ce qui im­porte main­te­nant, c'est de réus­sir son lan­ce­ment. Nous es­pé­rons fi­nir les es­sais fin fé­vrier. La for­ma­tion de 650 conduc­teurs dé­bute en jan­vier. Nous re­ce­vrons pro­gres­si­ve­ment les 40 rames, mais la pre­mière cir­cu­le­ra sur l'axe Bor­deaux-Pa­ris à par­tir du 11 dé­cembre. Les ho­raires des trains vont chan­ger de Saint-Ma­lo à Tou­louse avec l'ar­ri­vée de la grande vi­tesse. TGV, TER, In­ter­ci­tés, fret, nous avons re­vu toutes les des­sertes et 80 % des cor­res­pon­dances sont concer­nées. Le pre­mier en­jeu est de réus­sir cette in­croyable hor­lo­ge­rie. Le se­cond en­jeu est d'at­ti­rer 2,5 mil­lions de voya­geurs sup­plé­men­taires et rem­plir les 33,5 al­lers­re­tours quo­ti­diens entre Bor­deaux et Pa­ris, qui plus est, avec des rames Eu­ro­du­plex pré­sen­tant des ca­pa­ci­tés su­pé­rieures. Au­jourd'hui, c'est 474 voya­geurs, de­main ce se­ra 560, soit l'équi­valent de trois Air­bus A320. Nous de­vons réus­sir ce suc­cès com­mer­cial. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.