AN­GOU­LÊME VOIT PLUS GRAND

La Tribune Bordeaux - - ENQUÊTE -

« De­puis trois ans, le Grand An­gou­lême, qui a la com­pé­tence éco­no­mique, a im­pul­sé une dy­na­mique dans le but de di­ver­si­fier les créa­tions d'en­tre­prises in­no­vantes, les star­tups. Très vite, nous avons pris conscience que pour es­pé­rer re­cueillir les fruits pos­sibles de l'ar­ri­vée de la ligne à grande vi­tesse, il nous fal­lait être proac­tifs, ne pas at­tendre sa mise en ser­vice pour faire sa­voir que nous sommes un ter­ri­toire fa­vo­rable à l'ins­tal­la­tion, à l'in­no­va­tion, au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique », ré­sume Yan­nick Conseil, res­pon­sable du pôle éco­no­mique de Grand An­gou­lême, quand on lui de­mande d'évo­quer l'ar­ri­vée pro­chaine de la LGV Tours-Bor­deaux. En at­ten­dant l'en­trée en gare du TGV L'Océane, la com­mu­nau­té d'ag­glo­mé­ra­tion, qui gran­di­ra le 1er jan­vier pro­chain avec un pé­ri­mètre élar­gi via l'in­té­gra­tion des trois com­mu­nau­tés de com­munes Cha­rente-Boëme-Char­raud, Val­lée de l'Échelle et Bra­conne-Cha­rente, change aus­si de bra­quet éco­no­mique.

TECH­NO­PARC, PÉ­PI­NIÈRE ET PILE À COM­BUS­TIBLE SUR LES RAILS

Le bas­sin in­dus­triel an­gou­moi­sin s'ap­puie his­to­ri­que­ment sur trois sec-

An­ti­ci­per pour ti­rer le meilleur par­ti de l’ar­ri­vée de la LGV qui la met à 30 mi­nutes seule­ment de Bor­deaux, tel est le pa­ri d’An­gou­lême. L’ag­glo­mé­ra­tion, grâce au nou­veau dé­cou­page ad­mi­nis­tra­tif, en­tend pro­fi­ter à plein de sa po­si­tion en Nou­velle-Aqui­taine.

teurs éco­no­miques. Aux pre­miers rangs des­quels fi­gurent la fi­lière mé­ca­tro­nique et ses ac­teurs ma­jeurs que sont Leroy-So­mer, DCNS, Saft ou en­core Sch­nei­der Elec­tric (100 en­tre­prises, 6500 em­plois), l'in­dus­trie gra­phique et le pa­cka­ging (50 en­tre­prises, 2000 sa­la­riés) et l'image (80 en­tre­prises, 1 000 em­plois), sec­teur qui re­pose no­tam­ment sur un pôle unique en France de for­ma­tion com­po­sé de sept écoles spé­cia­li­sées.

Mais avec l'ar­ri­vée de la LGV, le Grand An­gou­lême en­tend s'of­frir de nou­velles op­por­tu­ni­tés. Yan­nick Conseil ex­plique : « Le pro­jet Ag­glo 2014 s'ap­puie sur les ac­tions sui­vantes : l'in­no­va­tion, avec des ap­pels à pro­jet pour faire émer­ger des pro­jets de créa­tion d'en­tre­prises. Une amé­lio­ra­tion no­table de l'offre d'hé­ber­ge­ment des en­tre­prises sur notre ter­ri­toire. La pé­pi­nière du Grand An­gou­lême, sur le pôle d'ac­ti­vi­tés du Grand Gi­rac à Saint-Michel, fait l'ob­jet d'un chan­tier d'agran­dis­se­ment. Le Tech­no­parc des in­dus­tries du fu­tur, qui mo­bi­lise 4,5 M€ d'in­ves­tis­se­ment, se­ra un lieu d'ex­pé­ri­men­ta­tion et d'es­sais pour les en­tre­prises du ter­ri­toire, en élec­tro­nique, mé­ca­nique, ro­bo­tique, et un lieu d'ex­pé­ri­men­ta­tion sur le thème de la pile à com­bus­tible. Il se dé­ploie­ra sur 42500 m2. »

UN CENTRE D’AF­FAIRES UL­TRA­MO­DERNE FACE À LA GARE

À ces ou­tils exis­tants et en cours de dé­ve­lop­pe­ment, An­gou­lême ajoute un nou­vel atout jusque-là in­édit dans sa pa­lette de pro­po­si­tions aux en­tre­prises : un centre d'af­faires à proxi­mi­té im­mé­diate de la gare en cours de ré­no­va­tion. « Le per­mis de construire est en cours de fi­na­li­sa­tion. Le chan­tier qui porte sur 10000 m2, avec un hô­tel et une pé­pi­nière d'en­tre­prises de 2500 m2, est réa­li­sé dans le cadre d'un par­te­na­riat pu­blic-pri­vé confié au pro­mo­teur Red­man », ex­plique le res­pon­sable du pôle éco­no­mique de Grand An­gou­lême. Cet ou­til se­ra li­vré en 2019, sans doute en même temps que se­ra lan­cée une « brique » qui man­quait dans la pro­po­si­tion d'ac­com­pa­gne­ment des en­tre­prises : un in­cu­ba­teur.

Si entre Bor­deaux et An­gou­lême, le temps n'est plus vrai­ment à la com­pé­ti­tion éco­no­mique (lire p. 14), du cô­té des ac­teurs éco­no­miques an­gou­moi­sins, on rap­pelle que « à pré­sent, Poi­tiers n'est plus une ca­pi­tale ré­gio­nale. À seule­ment 35 mi­nutes de Bor­deaux, nous avons dé­sor­mais tout in­té­rêt à nous rap­pro­cher de la vraie ca­pi­tale, pour vendre notre image et notre pro­po­si­tion en par­ti­ci­pant à ses cô­tés aux sa­lons des en­tre­prises. Éco­no­mi­que­ment, nous avons plus à ga­gner avec la LGV que Poi­tiers », n'hé­sitent pas à lâ­cher cer­tains di­ri­geants.

« Même si nous vi­sons plus les PME et les TPE en pleine crois­sance que les grands centres de dé­ci­sion, nous sen­tons en ef­fet un vrai in­té­rêt des in­dus­triels et des so­cié­tés de ser­vices pour An­gou­lême », confirme Yan­nick Conseil, « et ce, en grande par­tie grâce à la proxi­mi­té avec Bor­deaux ». Une proxi­mi­té et un po­si­tion­ne­ment cen­tral qui in­té­ressent aus­si les ac­teurs de la lo­gis­tique et qui pour­raient faire d'An­gou­lême – qui en­tend dé­ve­lop­per un parc consa­cré à la lo­gis­tique au sud de l'ag­glo­mé­ra­tion –, un ac­teur clé du sec­teur dans la Nou­velle-Aqui­taine.

La pé­pi­nière du Grand An­gou­lême, sur le pôle d'ac­ti­vi­tés du Grand Gi­rac à Saint-Michel, fait l'ob­jet d'un chan­tier d'agran­dis­se­ment

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.