PLUS SMART, mais aus­si plus heu­reuse

La Tribune Bordeaux - - LA UNE - PAR MIKAËL LOZANO

Bar­dée de cap­teurs, truf­fée de nu­mé­rique, la ville de de­main? Très pro­ba­ble­ment. Sillon­née par des voi­tures au­to­nomes et pour­quoi pas des drones? Pro­ba­ble­ment. Co-construite par ses ci­toyens? C’est es­pé­ré. Mais qu’en es­til des sen­ti­ments de ces mêmes ci­toyens ? La concep­tion de la ville de de­main dé­bute dès main­te­nant. Et ré­gu­liè­re­ment le même vo­ca­bu­laire tech­no­lo­gique prend le pas sur le reste. Le da­ta fait des mer­veilles, sans nul doute. Mais gar­dons-nous de la tech­no pour tout, tout le temps et à toutes les sauces. Elle doit être un moyen, un ou­til, un us­ten­sile ca­pable de nous rendre la vie plus fa­cile et sur­tout, plus heu­reuse.

Car l’en­jeu de la ville de de­main, la plus ou moins bien nom­mée smart ci­ty, est bien là : ap­por­ter à ses ha­bi­tants le bon­heur d’y ha­bi­ter. Les dé­fis ne manquent pas.

Il faut dès à pré­sent rendre la ville plus agréable, plus vi­vante, plus apai­sée, plus in­clu­sive. Qu’elle rende da­van­tage de ser­vices, qu’elle fa­ci­lite une mobilité douce. Qu’elle ban­nisse de son sein les en­com­bre­ments rou­tiers, la frus­tra­tion qu’ils vé­hi­culent. Qu’elle offre des lo­ge­ments fa­vo­ri­sant l’épa­nouis­se­ment de cha­cun.

Qu’elle ga­ran­tisse, dans un monde nu­mé­rique, la sé­cu­ri­té de nos don­nées. Qu’elle tende – voire at­teigne – à l’au­to­no­mie éner­gé­tique, qu’elle mise sur les éner­gies re­nou­ve­lables. Ce n’est plus un en­jeu : c’est une obli­ga­tion vi­tale. Long­temps abor­dée sous l’angle seul de la tech­no­lo­gie, la ville de de­main doit aus­si être la ville heu­reuse et se­reine. Cet as­pect com­mence à de­ve­nir cen­tral dans les ré­flexions et il nous a sem­blé, à La Tri­bune, qu’il se­rait per­ti­nent de le pla­cer au coeur de la IIIe édi­tion de Smart Ci­ty Bor­deaux. Notre fo­rum, dé­dié à la ville de de­main, reste fi­dèle à sa tra­di­tion et ac­cueille­ra, le jeu­di 18 mai au pa­lais de la Bourse à Bor­deaux, des in­ter­ve­nants de haut ni­veau ve­nus dis­cu­ter des grandes tendances et des pe­tites ex­pé­ri­men­ta­tions qui agitent le monde.

Mais cette fois, la thé­ma­tique trans­ver­sale choi­sie, « Sé­ré­ni­té et confiance, la ville heu­reuse », té­moigne de cette nou­velle pré­oc­cu­pa­tion. La smart ci­ty n’est autre que le croi­se­ment du vivre en­semble et du bien­vivre. Un bien-vivre en­semble donc, qui est l’af­faire de tous : ci­toyens, as­so­cia­tions, en­tre­prises, élus… Des mondes vi­vant en­core trop en si­los qui ont pour­tant beau­coup à par­ta­ger. En­core faut-il que la confiance et le res­pect mu­tuel soient pré­sents, que la fier­té de construire en­semble un es­pace de vie, des ser­vices, soit au ren­dez-vous. Mobilité, éner­gie, ur­ba­nisme… Ré­pondre aux dé­fis ur­bains des mé­tro­poles pas­se­ra par une union des forces en pré­sence. Ici ou là, les idées ne manquent pas et de nou­velles ini­tia­tives voient le jour, cher­chant à amé­lio­rer les condi­tions de vie des ha­bi­tants sur tous les conti­nents. Un vi­vier ex­trê­me­ment riche dans le­quel il est vi­ve­ment conseillé de pio­cher, afin de s’en ins­pi­rer. Bor­deaux a sa carte à jouer. Au­tour des grands ac­teurs éco­no­miques, une di­zaine de star­tups contri­buent aus­si à faire émer­ger de nou­velles so­lu­tions. Leur don­ner l’op­por­tu­ni­té de faire en­tendre leur voix, c’est aus­si l’un des rôles du Fo­rum Smart Ci­ty. Un brin de pros­pec­tive, beau­coup de bonnes vi­bra­tions : ren­dez-vous le 18 mai, à Bor­deaux!

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.