JV­group Le dé­cath­lo­nien de l’in­dus­trie

La Tribune Bordeaux - - DÉCIDEURS - J-P. D. et P. R.

En moins de quinze ans, Jean-Mi­chel Ra­mi­rez a bâ­ti en Gi­ronde un groupe in­dus­triel so­lide, JV­Group. Il mise sur la main­te­nance aé­ro­nau­tique pour pour­suivre son dé­ve­lop­pe­ment.

Re­pre­neur en 2002, avec l’aide d’un par­te­naire in­ves­tis­seur, d’une so­cié­té de 16 per­sonnes à Bor­deaux, MPRD, Jean-Mi­chel Ra­mi­rez est re­ve­nu, à l’oc­ca­sion d’un pe­tit-dé­jeu­ner or­ga­ni­sé par La Tri­bune en par­te­na­riat avec le Cré­dit Agri­cole Aqui­taine, sur la tra­jec­toire du groupe dont il est le PDG. Spé­cia­liste de l’usi­nage de pièces, MPRD est à l’ori­gine un sous-trai­tant spé­cia­li­sé dans les mi­ni-sé­ries et le pro­to­ty­page. Sous la hou­lette de Jean-Mi­chel Ra­mi­rez, la so­cié­té se struc­ture pour adres­ser des mar­chés de la moyenne et grande sé­rie dans ce do­maine. Au bout de deux ans et de­mi, Ste­lia, MBDA et Roxel fi­gurent par­mi ses clients, lui per­met­tant d’in­ter­ve­nir sur des pro­grammes aus­si di­vers que l’A350, Ariane ou en­core le mis­sile M51.

« Nous avons pris soin d’être pré­sents dans l’aé­ro­nau­tique mais aus­si dans le spa­tial et la dé­fense pour di­ver­si­fier nos mar­chés et ne pas dé­pendre seule­ment de pro­grammes aé­ro­nau­tiques ci­vils qui re­voient nos marges à la baisse tous les trois ans », ex­plique Jean-Mi­chel Ra­mi­rez. MPRD de­vient JV­group après l’ac­qui­si­tion en 2009 de la so­cié­té cha­ren­taise Per­dri­jat, à Saintes. Sui­vront les ra­chats d’Elec­tro Ch­rome et des Ate­liers Serres, à Mé­ri­gnac en Gi­ronde.

« PAS UNE STAR DU 100 MÈTRES ! »

« La stra­té­gie dé­ployée de­puis quinze ans vise à faire de JV­group un ac­teur ca­pable d’ex­cel­ler dans plu­sieurs do­maines. Nous avons mis sur pied un groupe qui res­semble plus à un dé­cath- lo­nien, bon dans plu­sieurs dis­ci­plines, plu­tôt qu’à une star du 100 mètres! ex­plique JeanMi­chel Ra­mi­rez. JV­group ras­sure par sa so­li­di­té et l’éten­due de ses ex­per­tises. Nous sommes dans l’usi­nage de pièces de car­bone ou en acier qui vont de quelques mil­li­mètres à 10 mètres de long, nous sommes dans le trai­te­ment de sur­face, la tô­le­rie, l’as­sem­blage… »

Au­jourd’hui, le groupe gi­ron­din compte 4 sites in­dus­triels, une agence en Po­logne, 270 sa­la­riés (dont 20 in­té­ri­maires) et a réa­li­sé près de 23 M€ de chiffre d’af­faires, à 80% dans l’aé­ro­nau­tique, le spa­tial et la dé­fense, mais aus­si dans l’off­shore, les ma­chines spé­cia­li­sées, l’amé­na­ge­ment d’in­té­rieurs d’avion, les sa­tel­lites, le bois et la chi­mie.

JV­group, qui a ré­cem­ment le­vé 4 M€ via un LBO « parce que les par­te­naires ban­caires es­ti­maient qu’il nous fal­lait faire une pause de trois ans, ce qui est im­pos­sible dans notre sec­teur in­dus­triel », sou­ligne son PDG, dis­pose d’une ca­pa­ci­té d’in­ves­tis­se­ment de près de 15 M€. Il de­vrait uti­li­ser cette en­ve­loppe pour in­ves­tir dans l’ou­til de pro­duc­tion mais aus­si dans des opé­ra­tions de crois­sance ex­terne per­met­tant d’élar­gir en­core son champ d’ac­tion.

« Nous vi­sons 50 M€ de chiffre d’af­faires à l’ho­ri­zon de cinq ans. At­teindre cet ob­jec­tif vou­drait dire oc­cu­per en France une place qui nous per­met­trait de ne plus être bal­lot­tés par nos four­nis­seurs et les clients, note JeanMi­chel Ra­mi­rez. Il existe beau­coup d’op­por­tu­ni­tés de bu­si­ness dans le sec­teur en fort dé­ve­lop­pe­ment de la main­te­nance aé­ro­nau­tique et spa­tiale. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.