Comment Najat Val­laud-Belkacem pré­pare son re­tour

La Tribune de Lyon - - BUZZ - AN­TOINE COMTE @ An­toi­neCOMTE

Re­vien­dra ou re­vien­dra pas ? Pour le mo­ment, Najat Val­laud- Belkacem a dé­ci­dé de lais­ser pla­ner le doute quant à son ave­nir po­li­tique. De re­tour à Villeur­banne la se­maine der­nière pour par­ti­ci­per à la cé­ré­mo­nie de la li­bé­ra­tion de la com­mune, mais aus­si pour as­sis­ter au pot de ren­trée des mi­li­tants so­cia­listes lo­caux, on pen­sait que l’an­cienne mi­nistre de l’Édu­ca­tion en pro­fi­te­rait pour don­ner des pré­ci­sions sur la suite de sa car­rière. Ra­té ! Après un dis­cours de trois pe­tites mi­nutes, du­rant le­quel elle a avoué avoir eu « be­soin de se re­trou­ver et de prendre du re­cul » , l’ex- can­di­date à la dé­pu­ta­tion bat­tue par le ma­cro­niste Bru­no Bon­nell lors des der­nières lé­gis­la­tives, s’est em­pres­sée de tour­ner les ta­lons. « Je ne sou­haite pas m’ex­pri­mer da­van­tage » , a- t- elle lâ­ché à plu­sieurs re­prises de­vant l’in­sis­tance des mé­dias pré­sents. « Ce n’est pas qu’elle ne veut pas ré­pondre. Vous sa­vez très bien que Najat adore les mé­dias. Mais elle a dé­ci­dé de s’im­po­ser une diète mé­dia­tique jus­qu’à nou­vel ordre » , confie un élu vil­leur­ban­nais, qui avoue avoir eu comme consigne de ne sur­tout pas ré­pondre à la presse sur les am­bi­tions fu­tures de l’ex- lo­ca­taire de la rue de Gre­nelle.

Mais la pré­sence de Najat Val­laud- Belkacem à Villeur­banne en dit long sur son plan de car­rière. « Elle au­rait très bien pu res­ter dans les Landes chez son ma­ri ( le dé­pu­té

PS Bo­ris Val­laud, NDLR). Mais elle a te­nu à ve­nir faire sa ren­trée po­li­tique à Villeur­banne. Ce­la veut bien dire qu’elle est dé­jà en train de pré

pa­rer la suite » , ana­lyse un de ses proches, convain­cu de son re­tour sur le de­vant de la scène po­li­tique. En ligne de mire : la mai­rie de Villeur­banne for­cé­ment, mais aus­si,

se­lon son en­tou­rage, la Ré­gion. « Je pense que la mai­rie de Villeur­banne est beau­coup moins dans le vi­seur de Najat que la Ré­gion. La Ré­gion est une col­lec­ti­vi­té puis­sante, en phase

avec son am­bi­tion » , croit sa­voir un ad­joint au maire PS de Villeur­banne, Jean- Paul Bret. Mais si tous sont per­sua­dés du come- back lo­cal de « Najat » , cer­tains de ses proches la voient éga­le­ment jouer un rôle cen­tral dans la re­fonte du Par­ti so­cia­liste. « Elle n’a pas cé­dé aux si­rènes ma­cro­nistes et les cadres du PS savent qu’ils peuvent comp­ter sur elle » , ex­plique un de ses proches. « Ce sont ceux qui en savent le moins

qui en parlent le plus » , pré­fère tran­cher l’élu vil­leur­ban­nais Di­dier Vul­lierme, dans un large sou­rire.

La mai­rie de Villeur­banne ? La Ré­gion ? La re­cons­truc­tion du PS au ni­veau na­tio­nal ? Les sup­pu­ta­tions quant à l’ave­nir po­li­tique de Najat Val­laud- Belkacem sont nom­breuses. Mais pour l’ins­tant, du cô­té de l’in­té­res­sée, c’est si­lence ra­dio.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.