L’ange ex­ter­mi­na­teur

La Tribune de Lyon - - CINÉMA WEEK- END -

Tout com­mence dans une pe­tite ville amé­ri­caine éter­nelle, comme un conte mor­bide

qui at­tend son Hal­lo­ween. Un jeune gar­çon a des conver­sa­tions ba­nales – de plus en plus in­tru­sives, donc étranges – avec le chi­rur­gien qui n’avait pas pu sau­ver son père d’un ac­ci­dent cé­ré­bral. Se met alors en place une em­prise in­si­dieuse dans la­quelle le jeune homme prend l’as­cen­dant sur le chi­rur­gien, puis le reste de la fa­mille, au prix d’un rite mal­sain an­non­cé en quatre

étapes : « pa­ra­ly­sie, ces­sa­tion d’ali­men­ta­tion, yeux qui pleurent

du sang et mort » . Voi­là le pro­gramme de ce thril­ler sour­nois, âmes sen­sibles s’abs­te­nir. Le réa­li­sa­teur use d’un ex­pres­sion­nisme per­vers dans un vé­ri­table jeu de mas­sacre, de­puis le très gros plan sur un coeur qui bat en ou­ver­ture du film, jus­qu’à moult ef­fets so­nores et plans dis­tan­ciés. La ten­sion monte iné­luc­ta­ble­ment, jus­qu’à culmi­ner dans une scène de rou­lette russe sa­cri­fi­cielle ter­ri­fiante, aux li­mites du sup­por­table. Après Ca­nine et

The Lobs­ter pas­sion­nants mais in­abou­tis, Lan­thi­mos est ici à l’apo­gée de son ta­lent, n’ayant pas son pa­reil pour créer le ma­laise à l’in­té­rieur d’une scène ano­dine, avec une touche de ma­gie noire. À ce jeu, Ni­cole Kid­man est ab­so­lu­ment gran­diose, mère de fa­mille pas­sant de l’an­goisse à une dé­ter­mi­na­tion en marche, tout comme Co­lin Far­rell en ma­ri vul­né­rable. Mais c’est Bar­ry Keo­ghan, dé­jà aper­çu dans Dun­kerque, qui reste la ré­vé­la­tion du film, comme un pe­tit frère ma­lé­fique des ga­mins de Fun­ny Games. Le grand film de la ren­trée. L. H.

Mise à mort du cerf sa­cré, de Yor­gos Lan­thi­mos ( GB, 2h01) avec Bar­ry Keo­ghan, Ni­cole Kid­man, Co­lin Far­rell…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.