La réa­li­té vir­tuelle, c’est simple comme un coup de fil

La Tribune de Lyon - - CHRONIQUES - ÇA INNOVE ! • DA­VID GOSSART

Me­dia, du la­tin me­dium : mi­lieu, lien. Cette se­maine, nous avons ren­du notre pe­tit ser­vice de « mé­dia­teur » de l’actu, mo­deste plom­bier dé­coin­çant des in­fos fâ­cheu­se­ment blo­quées dans les tuyaux. Notre in­ten­tion était de prendre des nou­velles d’un dos­sier in­no­vant et fas­ci­nant : la réa­li­té vir­tuelle dans le rug­by, pro­jet am­bi­tieux sur le­quel le LOU se pose en pi­lote de­puis neuf mois. Lan­cé à l’ini­tia­tive de son vice- pré­sident Franck Isaac- Si­bille au­près d’un grou­pe­ment na­tio­nal des en­tre­prises de la réa­li­té vir­tuelle, le pro­jet avait, de­puis quelques se­maines, plon­gé dans l’ou­bli. C’est en tout cas ce que nous confiaient craindre les deux so­cié­tés lyon­naises im­pli­quées dans son dé­ve­lop­pe­ment, UniVRS­tu­dio et Exo­cep­tion. Elles se voyaient dé­jà s’as­seoir sur les quelques di­zaines de mil­liers d’eu­ros pro­mis et le tra­vail de dé­ve­lop­pe­ment ef­fec­tué. Or, le pro­jet est com­plexe et com­porte plu­sieurs vo­lets : pro­po­ser au grand pu­blic, dans une pièce de 10 m2, une sorte de « Joue- là comme Cha­bal » , casque de réa­li­té vir­tuelle sur la tête. Le vi­si­teur pour­ra se plon­ger au sein d’un XV en 3D vir­tuelle pour ef­fec­tuer, ( vrai) bal­lon en mains, une sor­tie de ruck ou un lan­ce­ment de jeu. Autre dé­cli­nai­son, pro­fes­sion­nelle celle- là : per­mettre aux coachs d’or­ga­ni­ser des en­traî­ne­ments en in­door sans mo­bi­li­ser tout l’ef­fec­tif. Le joueur s’en­traîne seul au cô­té de vrai- faux co­équi­piers ca­pables de ré­pé­ter la même sé­quence à l’in­fi­ni, sans se fa­ti­guer. Im­pres­sion­nant sur le pa­pier. Heu­reu­se­ment, que nos dé­ve­lop­peurs lyon­nais se ras­surent, si l’on en croit le vice- pré­sident du LOU et le res­pon­sable du pro­jet Alexandre Iba­nez, c’est prin­ci­pa­le­ment la len­teur du mi­nis­tère des Sports à va­li­der l’oc­troi de ses fonds ( 100 000 eu­ros tout de même), qui se­rait à l’ori­gine du re­tard. « Mais la pre­mière phase grand pu­blic est pro­gram­mée pour le dé­but 2018. Les en­tre­prises de­vraient donc avoir des nou­velles d’ici fin no­vembre » , as­sure Franck Isaac- Si­bille. Comme quoi, même lorsque tout est en passe de de­ve­nir vir­tuel, rien ne vaut un ou deux bons vieux coups de fil.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.