Di­rect as­su­rance pré­fère le « low price »

La Tribune Hebdomadaire - - L’ÉVÉNEMENT - Laura Fort

Face à une concur­rence exa­cer­bée, Di­rect As­su­rance, fi­liale du groupe Axa, qui s’est po­si­tion­né comme as­su­reur à bas prix de­puis ses dé­buts, pour­rait connaître des dif­fi­cul­tés à res­ter le plus com­pé­ti­tif.

tout comme ses concur­rents « di­rects » – Ama­guiz, Eu­ro­fil ou IDMa­cif –, qui ne dis­posent pas d’in­ter­mé­diaires de vente, pour­rait à l’ave­nir avoir de plus en plus de dif­fi­cul­tés à faire la dif­fé­rence sur le prix.

« Le fait d’être bien po­si­tion­né sur le prix est un im­pé­ra­tif lorsque in­ter­mé­diaires, la dif­fé­rence sur le prix est si­gni­fi­ca­ti­ve­ment plus dif­fi­cile à faire en France qu’au Royaume-Uni ou en Allemagne », confirme Ber­trand Lau­ze­ral, as­so­cié chez Ex­ton Consul­ting.

Il reste néan­moins à Di­rect As­su­rance quelques marges de ma­noeuvre pour gar­der son avance. « L’avan­tage des ac­teurs di­rects, c’est leur ca­pa­ci­té à pi­lo­ter de ma­nière quo­ti­dienne leurs ta­rifs com­mer­ciaux. Ils peuvent ain­si pro­po­ser des pro­mo­tions ponc­tuelles ou des ventes flash qui leur per­mettent d’in­ter­ve­nir sur leur flux d’as­su­rés. Il y a une cer­taine agi­li­té pour mo­di­fier les condi­tions ta­ri­faires de ma­nière lo­ca­li­sée » , ex­plique Ber­trand Lau­ze­ral.

Lorsque toutes les éco­no­mies au­ront été faites, les opé­ra­teurs de­vront in­no­ver sur d’autres fronts que ce­lui du seul ta­rif.

Mais il ar­ri­ve­ra un mo­ment où, toutes les éco­no­mies ayant été faites, ces ac­teurs vont de­voir in­no­ver sur d’autres fronts que ce­lui du ta­rif.

Sur ce­lui des coûts no­tam­ment : « Nous pou­vons ain­si être ame­nés à prendre des dé­ci­sions dif­fi­ciles en terme d’op­ti­mi­sa­tion de coûts, qui se re­trou­ve­ront en­suite dans le prix. Nous avons par exemple dé­ci­dé de mettre fin au par­te­na­riat avec Car­glass, car nous es­ti­mons que leurs ta­rifs sont beau­coup trop éle­vés. Il n’y a pas de ma­gie, c’est in fine l’as­su­ré qui doit sup­por­ter leur prix. Nous pous­sons aus­si énor­mé­ment la dé­ma­té­ria­li­sa­tion au­près des clients, ce qui re­pré­sente des éco­no­mies » , dé­clare Go­de­froy de Co­lombe.

En somme, pour res­ter po­si­tion­né sur le low price, il faut tout de même jouer sur le low cost…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.