Elon Musk veut trans­for­mer le cer­veau en ma­chine

La Tribune Hebdomadaire - - EDITO -

Le pro­jet de co­lo­ni­sa­tion de Mars ne lui suf­fit plus. Elon Musk, PDG de Tes­la et Spa­ceX, am­bi­tionne dé­sor­mais de mo­di­fier le cer­veau hu­main avec une dose d’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle. L’homme d’af­faires à la ré­pu­ta­tion de vi­sion­naire a fon­dé une troi­sième en­tre­prise, Neu­ra­link, ré­vèle le Wall Street Jour­nal. Si­tuée en Ca­li­for­nie, Neu­ra­link est en­re­gis­trée en tant qu’en­tre­prise de « re­cherches mé­di­cales ». Sa mis­sion : dé­ve­lop­per une tech­no­lo­gie chère au mil­liar­daire d’ori­gine su­da­fri­caine, le « neu­ral lace » (cor­don neu­ro­nal, en fran­çais). La nou­velle so­cié­té d’Elon Musk tra­vaille­rait sur des im­plants ou des élec­trodes pou­vant être gref­fés di­rec­te­ment sur le cer­veau. Ils per­met­traient dans un pre­mier temps de trai­ter des ma­la­dies in­cu­rables, comme l’épi­lep­sie. L’im­plan- ta­tion d’élec­trodes se pra­tique dé­jà pour des ma­la­dies, telle Par­kin­son. À terme, l’ob­jec­tif de ces im­plants se­rait d’aug­men­ter les ca­pa­ci­tés cog­ni­tives de l’homme, afin d’évi­ter que ce­lui-ci ne perde son « uti­li­té » face à l’au­to­ma­ti­sa­tion crois­sante des em­plois et au dé­ve­lop­pe­ment de l’in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle – une crainte ré­gu­liè­re­ment ex­pri­mée par Elon Musk. « Si vous ne pou­vez battre la ma­chine, le mieux est d’en de­ve­nir une », a-t-il af­fir­mé à la mi-fé­vrier lors du World Go­vern­ment Sum­mit, à Du­bai. En juin 2016, lors d’une autre confé­rence or­ga­ni­sée par Re­code, Elon Musk as­su­rait : « Nous sommes dé­jà des cy­borgs […]. Et nous avons des su­per­pou­voirs avec nos or­di­na­teurs, nos smart­phones et leurs ap­pli­ca­tions. » De là à mo­di­fier son cer­veau pour ac­qué­rir de nou­veaux su­per­pou­voirs…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.