UN CHOC D’OFFRE POUR LE LO­GE­MENT ?

Mé­tro­pole la plus dense d’Eu­rope, la ca­pi­tale fran­çaise reste une zone ten­due où il est dif­fi­cile de lo­ger tous ceux qui le sou­haitent. Pro­mo­teurs construc­teurs et édiles de pe­tite et grande cou­ronne ap­portent leurs ré­ponses dans le contexte de la stra­tég

La Tribune Hebdomadaire - - LA UNE - CÉ­SAR AR­MAND @Ce­sar­mand

Àchaque gou­ver­ne­ment, ou presque, une nou­velle stra­té­gie pour le lo­ge­ment. Le mi­nistre de la Co­hé­sion des ter­ri­toires, Jacques Mé­zard, et son se­cré­taire d’État, Ju­lien De­nor­man­die, n’échappent pas à la règle. Un pro­jet de loi se­ra dé­po­sé à la fin de l’an­née pour « le­ver les ver­rous et les freins », « pas­ser à la construc­tion de lo­ge­ments plus éco­lo­giques et plus adap­tés », « sim­pli­fier la vie or­di­naire » et « lut­ter contre la frac­ture ter­ri­to­riale ». L’ex-sé­na­teur (PRG) du Can­tal et l’an­cien « dir cab » ad­joint d’Em­ma­nuel Ma­cron à Ber­cy disent avoir « écou­té les pro­po­si­tions des ac­teurs » du sec­teur. Oli­vier Wi­gniolle, di­rec­teur gé­né­ral d’Icade, es­time ain­si que « le plan per­met de sor­tir de l’in­cer­ti­tude pour les ac­teurs pri­vés que nous sommes ». Son ho­mo­logue chez Co­ge­dim, Phi­lippe Jos­sé, confirme : « La stra­té­gie donne une vi­sion à moyen terme in­dis­pen­sable dans notre mé­tier. Compte te­nu du dé­lai de sor­tie des pro­jets (trois à cinq ans), il est im­por­tant d’avoir cette vi­si­bi­li­té. » Una­ni­mi­té chez les pro­fes­sion­nels du sec­teur? Pas si sûr! Dans une note pu­bliée sur son blog in­ti­tu­lée « Une ad­di­tion de me­sures fait-elle un plan lo­ge­ment? » le PDG de Nexi­ty, Alain Di­nin, qui a quit­té la puis­sante Fé­dé­ra­tion des pro­mo­teurs im­mo­bi­liers de­puis un mois, est, comme tou­jours, « cash »: « La stra­té­gie n’a rien de ré­vo­lu­tion­naire. Les an­nonces, pour la plu­part pio­chées dans de vieux car­tons, res­tent par­tielles. Et pré­ci­pi­tées. » La li­bé­ra­tion du fon­cier pro­mise par les re­pré­sen­tants de l’équipe Phi­lippe, à sa­voir « cons­truire plus, mieux et moins cher dans les zones ten­dues », sa­tis­fait les pro­mo­teurs im­mo­bi­liers, comme Fa­bien Acer­bis, di­rec­teur gé­né­ral lo­ge­ment Île-de-France chez Bouygues Im­mo­bi­lier: « Quand du fon­cier est li­bé­ré, de l’offre est créée, la de­mande est adres­sée et les prix sont main­te­nus. » Maître de confé­rences à l’IEP de Pa­ris et co­or­di­na­teur du livre col­lec­tif Le Lo­ge­ment en France (Eco­no­mi­ca, 2017), Pierre-Fran­çois Gouif­fès rap­pelle, en ef­fet, que le Grand Pa­ris de­meure « la zone ten­due par ex­cel­lence : le plus fort PIB par ha­bi­tant, la plus forte po­pu­la­tion, la plus forte den­si­té, la plus forte pro­por­tion d’ap­par­te­ments, la plus faible pro­por­tion de pro­prié­taires et, bien sûr, les prix im­mo­bi­liers les plus éle­vés. » Sur le ter­rain, Ca­the­rine Are­nou, maire (LR) de Chan­te­loup-les-Vignes, met sa cas­quette de vice-pré­si­dente du con­seil dé­par­te­men­tal des Yve­lines char­gée de l’in­ser­tion et de la po­li­tique de la ville : « Notre ter­ri­toire est at­trac­tif, mais il y a des grands en­kys­te­ments et du fon­cier qui vaut une for­tune. Nous me­nons donc une po­li­tique d’ac­com­pa­gne­ment à l’in­ves­tis­se­ment au­près des maires. » La maire de Long­ju­meau, San­drine Ge­lot (LR), éga­le­ment vice-pré­si­dente du dé­par­te­ment de l’Es­sonne, dé­lé­guée à l’in­ser­tion, la co­hé­sion so­ciale, la po­li­tique de la ville et le lo­ge­ment, s’est sai­sie de cette com­pé­tence non obli­ga­toire pour les dé­par­te­ments: « En 2030, 30 % de la po­pu­la­tion au­ra moins de 60 ans et la po­pu­la­tion de 85 ans et plus au­ra dou­blé. Aus­si adap­tons-nous nos parcs de lo­ge­ments pour que le ter­ri­toire reste at­trac­tif et ai­dons la pri­mo-ac­ces­sion. » « PA­RIS A EN­VIE DE CONS­TRUIRE » En Seine-Saint-De­nis, Na­dège Abo­man­go­li (PS), vice-pré­si­dente à la po­li­tique de l’ha­bi­tat et à la sé­cu­ri­té, s’in­ter­roge : « Est-ce qu’on ne pour­rait pas da­van­tage axer là-des­sus ? Pen­sons à la ré­par­ti­tion ter­ri­to­riale et fai­sons des ef­forts par­tout. C’est la ques­tion du ré­équi­li­brage Est-Ouest. » À Pa­ris, l’ad­joint (PCF) au lo­ge­ment, à l’ha­bi­tat du­rable et à l’hé­ber­ge­ment d’ur­gence, Ian Bros­sat, voit, lui, deux en­jeux liés: « Mo­bi­li­ser du fon­cier est certes rare, mais il en existe en­core et sup­pose que l’État nous cède au plus vite le maxi­mum de par­celles où il est ac­tuel­le­ment im­pos­sible de pro­duire. Tout ce qui peut nous per­mettre d'ac­cé­lé­rer les ces­sions avec des dé­cotes se­rait le bien­ve­nu. Dans ce contexte très

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.