Si on n’est pas des com­bat­tants, on n’ar­rive pas là

La Tribune Languedoc-Roussillon - - Politique Députés -

À 39 ans, la can­di­date de la France In­sou­mise, Mu­riel Res­si­guier, a rem­por­té la 2e cir­cons­crip­tion de l’hé­rault avec 52,29 % des voix face à Sté­pha­nie Ja­nin (LREM). Pour cette mi­li­tante de la pre­mière heure, l’en­ga­ge­ment po­li­tique re­monte aux an­nées col­lège, contre la guerre du Golfe, les idées d’ex­trême-droite ou la ré­forme de l’uni­ver­si­té. Mais c’est seule­ment en 2012 qu’elle prend sa carte au Par­ti de gauche, pour sou­te­nir son lea­der Jean-luc Mé­len­chon. Tête de liste du Front de gauche aux mu­ni­ci­pales de 2014 à Mont­pel­lier, elle est fi­na­le­ment élue conseillère ré­gio­nale en 2015. « Ma dé­mis­sion a pris ef­fet le 17 juillet 2017 », an­nonce-t-elle. La nou­velle dé­pu­tée, em­ployée à la Di­rec­tion ré­gio­nale du ser­vice mé­di­cal, dit avoir éga­le­ment « sus­pen­du son contrat à comp­ter du 28 juillet 2017, car c’est im­pos­sible de faire les deux ». Elle en­dosse avec dé­ter­mi­na­tion la « grande res­pon­sa­bi­li­té que ce­la re­pré­sente du fait de l’at­tente forte des gens qui m’ont élue ». Membre de la Com­mis­sion des fi­nances, de l’éco­no­mie gé­né­rale et du contrôle bud­gé­taire, elle se dit prête pour le com­bat que va consti­tuer son en­ga­ge­ment au sein de l’op­po­si­tion à l’as­sem­blée na­tio­nale, dans le groupe de La France In­sou­mise. « Il va fal­loir pro­po­ser, conti­nuer en pa­ral­lèle à por­ter notre pro­gramme car c’est ce qui fait que les gens ont adhé­ré. Si on n’est pas des com­bat­tants, on n’ar­rive pas là... La vi­sion ma­na­gé­riale d’em­ma­nuel Ma­cron est très dan­ge­reuse : la France n’est pas une en­tre­prise ! » C. C.

MU­RIEL RES­SI­GUIER (LA FRANCE IN­SOU­MISE), DÉ­PU­TÉE DE L’HÉ­RAULT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.