La Tri­bune Wo­men’s Awards by Ob­jec­tif.

La 7e édi­tion de La Tri­bune Wo­men’s Awards by Ob­jec­tif a réuni 450 per­sonnes, le 13 juin à Mont­pel­lier, en pré­sence de Carole Del­ga, la pré­si­dente de Ré­gion, et de Chia­ra Co­raz­za, DG du Wo­men’s Fo­rum et mar­raine de l’évé­ne­ment.

La Tribune Languedoc-Roussillon - - Sommaire - M.C. Re­trou­vez vi­déos, dia­po­ra­ma et compte-ren­du dé­taillé de l’évé­ne­ment sur le site in­ter­net

L’édi­tion 2017 de la cé­ré­mo­nie de La Tri­bune Wo­men’s Awards (LTWA) by Ob­jec­tif, or­ga­ni­sée le 13 juin au Do­maine de Ver­chant, était pla­cée sous le signe de l’in­no­va­tion au fé­mi­nin avec une table-ronde sur le su­jet. Avec seule­ment 12 % de start-ups créées par des femmes au sein de l’in­cu­ba­teur BIC de Mont­pel­lier Mé­di­ter­ra­née Mé­tro­pole, le su­jet n’est pas mi­neur, ex­plique Chan­tal Marion, vice-pré­si­dente de la Mé­tro­pole, en charge du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique. Pa­lier ce dé­fi­cit de pré­sence fé­mi­nine et sur­tout étendre le champ des sec­teurs d’ac­ti­vi­té concer­nés né­ces­sitent de me­ner des ac­tions en amont, c’est-à-dire dans les for­ma­tions. C’est dans ce sens que Carole Del­ga, la pré­si­dente de Ré­gion, ex­plique avoir mis en place des ac­tions dans les ly­cées et CFA de la ré­gion afin d’« em­pê­cher les phé­no­mènes d’au­to­cen­sure » par le­quel les ly­céens et ap­pren­tis ne s’au­to­risent pas à réa­li­ser leur dé­sir.

ORIEN­TA­TION

« La ques­tion à se po­ser est celle sur l’orien­ta­tion des filles, car on nous at­tend plus dans la fi­nance, les res­sources hu­maines, le mar­ke­ting », sou­ligne Sté­pha­nie Got­tlib-zeh, pré­si­dente de Agy­léo Sport et ex-fon­da­trice de la so­cié­té Tech­sia à Mont­pel­lier, ra­che­tée par Schlum­ber­ger. L’en­trepre-

neure croit aus­si aux bé­né­fices d’une po­li­tique de quo­tas : « Chez Schlum­ber­ger, on m’a mis im­mé­dia­te­ment en face des quo­tas. J’ai es­sayé de lut­ter jus­qu’à ce que, face aux chiffres, je réa­lise que les quo­tas ont une fonc­tion es­sen­tielle dans une so­cié­té sou­vent pa­triar­cale où on n’ar­rive pas à faire bou­ger les lignes sans ce dis­po­si­tif. »

WO­MEN’S FO­RUM

Pour faire évo­luer les moeurs, les ac­tions de lob­bying ont aus­si un rôle à jouer, a fait va­loir la mar­raine de l’évé­ne­ment, Chia­ra Co­raz­za, ma­na­ging di­rec­tor du Wo­men’s Fo­rum, l’or­ga­ni­sa­tion mon­diale oeu­vrant pour une plus grande mixi­té hommes-femmes dans les or­ganes de pou­voir. Les lignes pour­raient éga­le­ment bien bou­ger sous l’in­fluence des nou­velles gé­né­ra­tions, no­tam­ment celle dite Y, qui « font beau­coup plus fa­ci­le­ment le pas de cô­té pour se lan­cer dans l’aven­ture et créer leur en­tre­prise », note Vi­viane de Beau­fort, pro­fes­seure de droit et au­teure de Gé­né­ra­tion #Star­tup­peuse. Ces femmes créa­trices d’en­tre­prises ont été mises sur le de­vant de la scène lors de la soi­rée avec l’in­ter­ven­tion des Di­gi­tal Girls, une as­so­cia­tion lan­cée à Tou­louse par Carole Mau­rage afin d’ « ac­croître la mixi­té dans le nu­mé­rique en lan­çant des ac­tions pour pous­ser les filles à créer leur start-up ». À vo­ca­tion ré­gio­nale, l’as­so­cia­tion Di­gi­tal Girls s’im­plante au­jourd’hui à Mont­pel­lier et bien­tôt à Nîmes (30) et Tarbes (65).

Les lau­réates dis­tin­guées > •Prix sciences et re­cherche : Clé­mence Franc (No­va­gray). •Prix star­tup­peuse : Laure Vi­dal (Il était un Fruit). •Prix ESS : Aline Her­bi­net (V@SI). •Prix com­merce et ser­vices : Emma Ha­zi­za (Mayane).•prix green bu­si­ness :...

Con­fé­rence-dé­bat ani­mée par An­tho­ny Rey avec Chan­tal Marion (Mont­pel­lier Mé­di­ter­ra­née Mé­tro­pole), Carole Del­ga (Ré­gion Oc­ci­ta­nie), Vi­viane de Beau­fort (pro­fes­seur à l’es­sec) Chia­ra Co­raz­za (Wo­men’s Fo­rum), Sté­pha­nie Got­tlib-zeh (Agy­léo Sport),...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.