MARRE DE GOOGLE OU DE FA­CE­BOOK ?... DES AL­TER­NA­TIVES EXISTENT

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - L'ENQUETE - ANAIS CHERIF

Le mo­teur de re­cherche Google et le ré­seau so­cial Fa­ce­book jouissent d'un qua­si-mo­no­pole dans leur do­maine. Leur point com­mun ? Ils col­lectent mas­si­ve­ment les don­nées per­son­nelles de leurs uti­li­sa­teurs à des fins pu­bli­ci­taires. A contre-cou­rant, quelques « ir­ré­duc­tibles Gau­lois » veulent construire un Web plus éthique.

« Big Bro­ther is wat­ching you ».

À l'image du « Grand frère » du fa­meux ro­man1984 de George Or­well, Google et Fa­ce­book semblent tout sa­voir de leurs uti­li­sa­teurs. Âge, sexe, centre d'in­té­rêts, orien­ta­tion sexuelle... Au­tant de don­nées per­son­nelles mas­si­ve­ment col­lec­tées par les deux géants amé­ri­cains à des fins pu­bli­ci­taires et par­fois, po­li­tiques.

Les 10 et 11 avril, Mark Zu­cker­berg, le pa­tron de Fa­ce­book, a été au­di­tion­né par le Con­grès des États-Unis. De­puis fin mars, le plus grand ré­seau so­cial au monde est plon­gé dans la tour­mente avec le scan­dale Cam­bridge Ana­ly­ti­ca. Ce ca­bi­net d'ana­lyse, au ser­vice de Do­nald Trump pen­dant sa cam­pagne pré­si­den­tielle en 2016, a ré­col­té les don­nées per­son­nelles de 87 mil­lions d'uti­li­sa­teurs Fa­ce­book, sans leur consen­te­ment. À contre-cou­rant, une poi­gnée d'en­tre­prises fran­çaises veut conju­guer in­no­va­tion et res­pect de la vie pri­vée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.