FOODTECH : MIS­SION FOOD TESTE L'AVE­NIR DES RES­TAU­RANTS SANS PLACES AS­SISES

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - ECONOMIE - GIULIETTA GAMBERINI

Créée en 2017, la star­tup gère deux cui­sines à Pa­ris, qui pré­parent des plats frais et de qua­li­té des­ti­nés à la seule li­vrai­son. Mais à la dif­fé­rence de Frich­ti et FoodC­hé­ri, elle a choi­si de ne pas li­vrer di­rec­te­ment, en s'ap­puyant sur De­li­ve­roo et UberEats. Elle af­firme être dé­jà ren­table.

Alors que Frich­ti et FoodC­hé­ri, les deux prin­ci­paux "res­tau­rants vir­tuels" li­vrant en France des plats pré­pa­rés en in­terne, mul­ti­plient les le­vées de fonds pour pal­lier un manque de ren­ta­bi­li­té, l'ère des "vrais" res­tau­rants sans places as­sises se­rait-elle ve­nue ? De­li­ve­roo y tra­vaille en­core en zones pé­ri-ur­baines, où il veut créer des cui­sines par­ta­gées dé­diées ex­clu­si­ve­ment à la li­vrai­son. Mais au centre-ville le concept existe dé­jà, et se dé­ve­loppe.

En France, il est no­tam­ment por­té par une star­tup, Mis­sion Food, fon­dée par quel­qu'un cen­sé bien connaître la FoodTech : An­ton Sou­lier, l'un des pion­niers de De­li­ve­roo au Royaume-Uni, puis an­cien di­rec­teur gé­né­ral ad­joint de De­li­ve­roo France. Créée en 2017, et sou­te­nue à hau­teur de 650.000 eu­ros par des in­ves­tis­seurs tels que Ki­ma Ven­tures (fonds de Xa­vier Niel), Lo­cal Globe et l'en­tre­pre­neur Marc Mé­na­sé (dé­jà pré­sent dans la Foodtech via Le Pe­tit Bal­lon et Epi­ce­ry), Mis­sion Food se fonde sur deux in­tui­tions d'An­ton Sou­lier. D'une part, à la dif­fé­rence de Frich­ti et FoodC­hé­ri, la né­ces­si­té de "se con­cen­trer sur un seul pan du pro­ces­sus" : la pré­pa­ra­tion des plats ou la li­vrai­son. D'autre part, le re­tard des res­tau­rants par­te­naires des pla­te­formes comme De­li­ve­roo ou Foo­do­ra, qui "ont eu du mal à s'adap­ter à la dis­rup­tion de la li­vrai­son".

UNE OFFRE NON ADAP­TÉE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.