WALL STREET ET LA TECH DEVISSENT, TRUMP AC­CUSE LA FED DE­VE­NUE "FOLLE"

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - L'ANALYSE - DEL­PHINE CUNY

Les Bourses amé­ri­caines ont chu­té lour­de­ment mer­cre­di 10 oc­tobre, sous le poids des va­leurs tech­no­lo­giques, comme Apple, en­traî­nant dans leur sillage les places asia­tiques et européennes ce jeu­di. "La Fed est de­ve­nue dingue" a ana­ly­sé Do­nald Trump qui cri­tique les hausses de taux d'in­té­rêt.

Quand le Dow Jones bat des re­cords, c'est grâce à Trump. Quand il chute, c'est la faute de la Fed. Voi­là en ré­su­mé la vi­sion du pré­sident amé­ri­cain. Les grands in­dices bour­siers amé­ri­cains ont lour­de­ment chu­té mer­cre­di 10 oc­tobre, le Dow Jones de 3,15%, le S&P 500 de 3,29%, le Nas­daq de plus de 4%, sous le poids des va­leurs tech­no­lo­giques en par­ti­cu­lier : Apple, la plus grande ca­pi­ta­li­sa­tion au monde avec ses 1.050 mil­liards de dol­lars, a dé­vis­sé de 4,6%. Les va­leurs du luxe et du prêt-à-por­ter ont aus­si dé­grin­go­lé à l'image de Tif­fa­ny (-10,22%), Es­tée Lau­der (7,43%) ou Ralph Lau­ren (8,44%).

In­ter­ro­gé sur Fox News sur l'im­pact de la guerre com­mer­ciale avec la Chine comme pou­vant être la cause de ce fort cou­rant ven­deur sur les mar­chés, Do­nald Trump, qui s'au­to-congra­tule ré­gu­liè­re­ment des bonnes per­for­mances des mar­chés, a ba­layé l'ar­gu­ment et dé­non­cé un autre cou­pable.

"Ce n'est pas ça le pro­blème. Le pro­blème à mon avis, c'est la Fed", la Ré­serve fé­dé­rale, la banque cen­trale amé­ri­caine. "La Fed est dé­chaî­née, elle de­vient lo­co" [folle en es­pa­gnol].

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.