TAUX DI­REC­TEURS : DO­NALD TRUMP S'EN PREND (EN­CORE) A LA FED

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - INTERNATIONAL -

Do­nald Trump a, en­core une fois, ré­ité­ré ses cri­tiques en­vers la banque cen­trale amé­ri­caine ce jeu­di 11 oc­tobre. Le pré­sident amé­ri­cain a ju­gé "trop agres­sives" la po­li­tique me­née par la Fed. En cause, la pro­pen­sion de l'or­ga­nisme ban­caire à re­le­ver pro­gres­si­ve­ment ses taux d'in­té­rêts di­rec­teurs.

C'est de­ve­nu une ha­bi­tude pour Do­nald Trump. Le lo­ca­taire de la Mai­son-Blanche a, une nou­velle

fois, tan­cé la banque cen­trale amé­ri­caine, ce jeu­di 11 oc­tobre, en ac­cu­sant l'or­ga­nisme ban­caire amé­ri­cain de pra­ti­quer une po­li­tique "trop agres­sives" dans sa ma­nière de res­se­rer les taux di­rec­teurs aux Etats-Unis.

Lire aus­si : Wall Street et la tech dé­vissent, Trump ac­cuse la Fed de­ve­nue "folle"

Mer­cre­di 10 oc­tobre, dans un en­tre­tien en di­rect au té­lé­phone lors de son émis­sion ma­ti­nale pré­fé­rée "Fox and Friends", le pré­sident, échau­dé par la chute des mar­chés bour­siers sur­ve­nue le jour même, a ex­pli­qué sou­hai­ter "que la Fed soit moins agres­sive parce que je pense qu'ils font une grosse er­reur".

LA BOURSE DÉVISSE

M. Trump fait fi de la tra­di­tion de ré­serve en pu­blic adop­tée par la plu­part de ses pré­dé­ces­seurs et n'hé­site pas à tan­cer pu­bli­que­ment la Fed. "Ils res­serrent tel­le­ment (les taux)! Je crois que la Fed est tom­bée sur la tête", a dé­plo­ré le pré­sident mer­cre­di 10 oc­tobre. Les mar­chés bour­siers amé­ri­cains d'abord, et en­suite dans le monde en­tier, ont af­fi­ché de fortes baisses mer­cre­di 10 et ce jeu­di 11 oc­tobre, les in­ves­tis­seurs crai­gnant que la fin de la longue pé­riode d'ar­gent fa­cile ne pèse sur les coûts d'em­prunt des en­tre­prises et donc sur leurs ré­sul­tats.

Lire aus­si : Choi­si par Trump mais par­ti­san de la hausse des taux, Cla­ri­da de­vient vice-pré­sident de la Fed

La der­nière nou­velle hausse des taux di­rec­teurs de la Fed, sur­ve­nue le 27 sep­tembre der­nier, avait dé­clen­ché l'ire de Do­nald Trump. "Mal­heu­reu­se­ment, ils viennent juste d'aug­men­ter un peu les taux d'in­té­rêt parce que nous (l'éco­no­mie) nous por­tons bien. Je ne suis pas content", avait fait sa­voir le jour même le lo­ca­taire de la Mai­son Blanche lors d'une confé­rence presse à New York. Dans le cou­rant de l'été, Do­nald Trump s'en était dé­jà vi­ve­ment pris à la Fed, fait ra­ris­sime pour un pré­sident amé­ri­cain en exer­cice. Le mil­liar­daire consi­dère que la po­li­tique me­née par Jé­rôme Po­well (un ré­pu­bli­cain mo­dé­ré et res­pec­té nom­mé par Trump lui-même), pour­rait nuire à l'éco­no­mie amé­ri­caine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.