WE­HOME, LE DOC­TO­LIB DE LA VENTE IMMOBILIERE

La Tribune Toulouse (Edition Quotidienne) - - NUMERIQUE - CE­SAR AR­MAND

Née en juillet 2017, la star­tup fran­ci­lienne We­home.fr nu­mé­rise les dé­marches ha­bi­tuelles de la vente d’un lo­ge­ment. Les vi­sites peuvent par exemple s’or­ga­ni­ser d’un simple clic.

Au mo­ment d'ache­ter cha­cun leur ap­par­te­ment, Be­noît Rau­lin comme Fa­bien Akun­da, co­fon­da­teurs de We­home.fr, ont trou­vé que le nu­mé­rique n'était pas « as­sez pré­sent ». C'est pour­quoi ils ont dé­ci­dé de créer, sur le mo­dèle de Doc­to­lib, un mo­dèle d'agence im­mo­bi­lière avec prise de ren­dez-vous en ligne pour la vi­site, du lun­di au di­manche in­clus, de 8 heures à 21 heures.

Con­crè­te­ment, dès que le pu­ta­tif ache­teur émet son sou­hait de vi­si­ter un ap­par­te­ment à l'ho­raire de son choix, un mail est au­to­ma­ti­que­ment en­voyé au pro­prié­taire afin qu'il en soit di­rec­te­ment in­for­mé. A la dif­fé­rence d'un agent ou d'un man­da­taire, ils ne perdent plus de temps à pas­ser des coups de té­lé­phone pour s'as­su­rer de la dis­po­ni­bi­li­té du ven­deur.

« Sim­pli­ci­té, confiance et trans­pa­rence sont nos maîtres-mots », as­surent de concert les deux star­tup­pers. « Nous te­nons au cou­rant le ven­deur à tout ins­tant et nous lui éta­blis­sons un compte ren­du quo­ti­dien­ne­ment des vi­sites que nous fai­sons nous-mêmes. »

UNE OFFRE TOUS LES QUATRE VI­SITES

Outre les in­for­ma­tions es­sen­tielles (nombre de pièces, de salles d'eau, su­per­fi­cie, étage...), toutes les don­nées sou­vent ca­chées par les pro­fes­sion­nels sont dé­voi­lées dès l'an­nonce pu­blique : charges de co­pro­prié­té, bruit, ex­po­si­tion, hau­teur sous pla­fond, hu­mi­di­té, lu­mi­no­si­té, nombre de ra­dia­teurs, tra­vaux vo­tés en as­sem­blée gé­né­rale (AG)... Les pro­cès-ver­baux de ces AG de co­pro­prié­té sont même par­fois pu­bliés dès le dé­but.

Pen­dant que le pro­prié­taire rem­plit un ques­tion­naire stan­dar­di­sé sur tous ces ren­sei­gne­ments, Be­noît Rau­lin et Fa­bien Akun­da des­sinent le plan du bien et prennent des pho­tos. Ob­jec­tif : pu­blier une an­nonce sous vingt-quatre heures. Une fois celle-ci en ligne, le vi­si­teur in­té­res­sé peut es­ti­mer et si­mu­ler un prêt grâce à un for­mu­laire-type. Il dé­pose en­suite son offre via un on­glet dé­dié, avant que celle-ci ne soit im­mé­dia­te­ment adres­sée au ven­deur.

Sur le mar­ché de­puis juillet 2017, les deux co-fon­da­teurs as­surent que les ré­sul­tats sont dé­jà

« sa­tis­fai­sants » avec des pro­prié­taires « contents » d'une telle pres­ta­tion. Au­cune vi­site n'a été annulée. De même, une offre est pro­po­sée tous les quatre vi­sites, et à ce jour, au­cune offre ac­cep­tée par le ven­deur n'a « ca­po­té » avant la si­gna­ture de l'acte au­then­tique.

LE DÉ­MÉ­NA­GE­MENT PRIS EN CHARGE PAR LA STAR­TUP

Be­noît Rau­lin et Fa­bien Akun­da ne s'ar­rêtent pas là et peuvent su­per­vi­ser les tra­vaux si be­soin, en sou­met­tant dif­fé­rents de­vis à l'ac­qué­reur. Par exemple, ils peuvent lui dire si c'est né­ces­saire ou pas de chan­ger une simple fe­nêtre par un double vi­trage. La jeune pousse pro­pose éga­le­ment de gé­rer le dé­mé­na­ge­ment de A à Z grâce à un par­te­na­riat avec un pres­ta­taire dans la li­mite de 500 eu­ros tout com­pris.

Autre ser­vice pro­po­sé : tout fu­tur ache­teur peut rem­plir ses cri­tères de re­cherche et le jour où ce­la cor­res­pond avec un bien qui vient d'être pro­po­sé, un al­go­rithme lui en­voie la fiche cor­res­pon­dante avant même que l'an­nonce ne soit pu­bliée sur la pla­te­forme.

Le prix pré­sen­té n'af­fiche pas les frais de no­taire, mais il est tou­jours pré­ci­sé que 97 % de la somme va au pro­prié­taire et 3 % à We­home. Au­jourd'hui, Be­noît Rau­lin et Fa­bien Akun­da res­tent leurs propres pa­trons en­tou­rés de sta­giaires à Pa­ris et en ré­gion Île-de-France, mais de­main ils comptent bien re­cru­ter et se dé­ployer sur le reste du pays.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.