LES FRAN­CAIS TRA­VAILLE­RONT UN JOUR DE PLUS POUR FI­NAN­CER LA DEPENSE PU­BLIQUE EN 2015

La Tribune - - FRANCE - LA­TRI­BUNE.FR

En 2015, le sa­la­rié moyen fran­çais tra­vaille­ra jus­qu'au 29 juillet soit 209 jours pour fi­nan­cer la dé­pense pu­blique. C'est un jour de plus que l'an pas­sé, et trois de plus qu'en 2010. Avec la Bel­gique, la France est, comme en 2014, cham­pionne du re­cord de taxa­tion du sa­la­rié moyen dans l'Union Eu­ro­péenne. Le pou­voir d'achat des Fran­çais s'af­faisse, en­core un peu plus. Cette an­née, le jour de li­bé­ra­tion fis­cale des Fran­çais, au­tre­ment dit le jour où les contri­buables ne tra­vaille­ront pas pour l'Etat mais pour leur compte, in­ter­vien­dra le 29 juillet. En 2009, ce seuil avait été at­teint le 15 juillet. C'est le ré­sul­tat d'une étude réa­li­sée par l'ins­ti­tut éco­no­mique Mo­li­na­ri, un think thank li­bé­ral fran­co­belge, qui cal­cule chaque an­née de­puis 2010, avec le ca­bi­net de con­sul­ting Ernst & Young, le jour de li­bé­ra­tion fis­cale et so­ciale des 28 pays de l'Union Eu­ro­péenne. En France, les pré­lè­ve­ments obli­ga­toires (au­tre­ment dit les charges so­ciales, l'im­pôt sur le re­ve­nu ou en­core la TVA) re­pré­sentent 57,53% du sa­laire dans l'Hexa­gone contre 45,19% dans l'Union Eu­ro­péenne. De­puis 2010, le taux d'im­po­si­tion réel du sa­la­rié des 28 pays de l'UE a aug­men­té de 1,20%. Si le sa­la­rié moyen fran­çais est en théo­rie un des mieux payés (55.805 eu­ros), il est aus­si par­ti­cu­liè­re­ment fis­ca­li­sé (32.103 eu­ros), ré­vèle l'étude. "A elles seules, les charges so­ciales (28.055 eu­ros) re­pré­sentent plus que son pou­voir d'achat (23.702 eu­ros)".

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.