MAR­TIN SCHULZ PREND LA TETE DU PAR­TI SO­CIAL-DEMOCRATE AL­LE­MAND

La Tribune - - INTERNATIONAL - LA­TRI­BUNE.FR

Elu à l'una­ni­mi­té à la pré­si­dence du SPD, l'an­cien pré­sident du par­le­ment eu­ro­péen et fu­tur ad­ver­saire de la chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel va pou­voir se lan­cer dans la cam­pagne lé­gis­la­tive dont le scru­tin est pré­vu le 24 sep­tembre. Le chal­len­ger de la chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel aux lé­gis­la­tives de sep­tembre, Mar­tin Schulz, a été élu di­manche à la tête du par­ti so­cial-dé­mo­crate avec 100% des voix, un score unique dans l'his­toire du SPD. Alors que les mé­dias al­le­mands lui pré­di­saient un score su­pé­rieur à 90%, Mar­tin Schulz a même dé­pas­sé le re­cord his­to­rique de 99,71% ob­te­nu en 1948 par Kurt Schu­ma­cher. Il a ob­te­nu l'en­semble des 605 voix. "A par­tir de main­te­nant, le com­bat com­mence pour de­ve­nir le pre­mier par­ti et conqué­rir la chan­cel­le­rie", a dé­cla­ré, "pro­fon­dé­ment ému", l'an­cien pré­sident du Par­le­ment eu­ro­péen, 61 ans, à l'is­sue du vote des mi­li­tants du SPD, réuni en con­grès ex­tra­or­di­naire à Ber­lin.

"JE VEUX DE­VE­NIR CHAN­CE­LIER"

Il suc­cède au chef de la di­plo­ma­tie al­le­mande et vice-chan­ce­lier, Sig­mar Ga­briel, qui pré­si­dait le SPD de­puis no­vembre 2009 mais avait re­non­cé à me­ner la cam­pagne pour les lé­gis­la­tives du 24 sep­tembre au pro­fit de Mar­tin Schulz, beau­coup plus po­pu­laire que lui. "Je veux de­ve­nir chan­ce­lier", a en­core mar­te­lé Mar­tin Schulz, ré­pé­tant sa vo­lon­té de dé­bou­lon­ner An­ge­la Mer­kel, élue de­puis 2005 et qui brigue un qua­trième man­dat consé­cu­tif.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.