LA STAR­TUP TAN­DEM BANK LACHEE PAR SON AC­TION­NAIRE

La Tribune - - NUMERIQUE - DEL­PHINE CUNY

Le pro­prié­taire chi­nois des grands ma­ga­sins House of Fra­ser qui de­vaient in­ves­tir 33 mil­lions d'eu­ros dans la Fin­tech bri­tan­nique a tout blo­qué à cause de la nou­velle ré­gle­men­ta­tion. Tan­dem Bank ne rem­pli­ra pas toutes les exi­gences de sa li­cence ban­caire et doit re­por­ter ses pro­jets de lan­ce­ment. Coup dur pour la star­tup Tan­dem Bank : cette néo­banque bri­tan­nique se re­trouve à court de cash, parce que l'un de ses nou­veaux ac­tion­naires s'est ré­trac­té. Le bras fi­nan­cier des grands ma­ga­sins House of Fra­ser de­vait in­ves­tir 29 mil­lions de livres ster­ling (33 mil­lions d'eu­ros), en plus des six mil­lions de livres dé­jà en­ga­gés en dé­cembre. Mais le pro­prié­taire de House of Fra­ser, le conglo­mé­rat chi­nois San­po­wer, a blo­qué l'in­ves­tis­se­ment, an­non­cé le mois der­nier seule­ment, du fait des nou­velles res­tric­tions im­po­sés par le gou­ver­ne­ment chi­nois sur les in­ves­tis­se­ments à l'étran­ger. La pro­met­teuse Fin­tech l'a an­non­cé ce lun­di sur son blog, à la suite de ré­vé­la­tions du site spé­cia­li­sé Ci­tyAM dans la ma­ti­née. "Nous avons ré­cem­ment ap­pris que la se­conde vague d'in­ves­tis­se­ment de Fra­ser Fi­nan­cial Ser­vices Li­mi­ted, mal­heu­reu­se­ment, ne pour­ra se faire, à cause des res­tric­tions crois­santes sur les in­ves­tis­se­ments des en­tre­prises chi­noises à l'étran­ger. En consé­quence, nous avons dé­ci­dé de mettre en pause à court terme nos pro­jets de comptes d'épargne" ex­plique Tan­dem Bank sur son blog.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.