COM­BIEN VAUT LA RE­PU­TA­TION?

La Tribune - - OPINIONS - THIER­RY WELLHOFF

L'idée s'est im­po­sée d'une grande va­leur de la ré­pu­ta­tion. Mais de là à l'éva­luer fi­nan­ciè­re­ment... Par Thier­ry Wellhoff, Pré­sident de Well­com* Par­mi tous les concepts vé­hi­cu­lés pour ap­pré­hen­der les ef­fets de la com­mu­ni­ca­tion tels que la no­to­rié­té, l'image, les opi­nions par­mi tant d'autres, s'il en est un que le sens com­mun pri­vi­lé­gie­ra tou­jours au mo­ment de pas­ser à l'ac­tion, qu'il s'agisse d'un acte d'achat, de la sous­crip­tion à un ser­vice ou à des parts so­ciales, c'est bien ce­lui de ré­pu­ta­tion. Car la ré­pu­ta­tion, bien au-de­là d'être ce qui marque les es­prits, est non pas ce que vous dites mais ce que l'on dit de vous. Elle est le ré­sul­tat à la fois de per­cep­tions, c'est-à-dire de l'Image construite dans l'es­prit de ses pu­blics ou de ses consom­ma­teurs, fruit d'une com­mu­ni­ca­tion de na­ture es­sen­tiel­le­ment émo­tion­nelle, et de points de vue plus rai­son­nés (à dé­faut d'être ra­tion­nels) qui consti­tuent ce que l'on ap­pelle com­mu­né­ment l'opi­nion. Cette der­nière ré­sulte le plus sou­vent du com­por­te­ment de l'en­tre­prise dans la conduite de ses af­faires, no­tam­ment dans le do­maine so­cial et so­cié­tal.

UN MIX D'ÉMO­TION­NEL ET DE RAISONNÉ

Un mix d'émo­tion­nel et de raisonné qui se construit pro­gres­si­ve­ment avec le temps et qui per­met aux pu­blics de se faire une idée de ce qu'il doivent pen­ser de telle ou telle marque ou en­tre­prise et en­fin de ce qu'il vont pou­voir en dire. Ce qui consti­tue ... la ré­pu­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.