VIE CHERE EN COTE D'IVOIRE : LES PRIX DES DENREES PLAFONNES

La Tribune - - INTERNATIONAL - IBRAHIMA BAYO JR.

Faire at­ter­rir dans le pa­nier de la mé­na­gère, la crois­sance ivoi­rienne tant ma­gni­fiée par les or­ga­nismes in­ter­na­tio­naux. C’est à ce dif­fi­cile exer­cice que le gou­ver­ne­ment se plie avec l’an­nonce du pla­fon­ne­ment des prix des den­rées de base sur le mar­ché ivoi­rien pour lut­ter contre la vie chère. Mais la me­sure qui s’ac­com­pagne de sanc­tions aux contre­ve­nants fait dé­jà grin­cer des dents les com­mer­çants et im­por­ta­teurs. «Crois­sance-là, est-ce que ça se mange ?». La blague était de­ve­nue ré­cur­rente dans la bouche des Ivoi­riens à chaque fois que leur gou­ver­ne­ment les abreu­ver de chiffres pour jus­ti­fier la bonne san­té éco­no­mique du pays. En ré­ponse, l'équipe d'Ama­dou Gon Cou­li­ba­ly a adop­té, le 12 juillet der­nier en conseil des mi­nistres, un dé­cret si­gné par Alas­sane Ouat­ta­ra qui pla­fon­ne­ra les prix des prin­ci­pales den­rées de pre­mière né­ces­si­té dans un pays où les dé­penses ali­men­taires re­pré­sentent 27% du bud­get des mé­nages.

POUR ÉVI­TER LA SPÉCULATION

Pre­mière den­rée concer­née par ce pla­fon­ne­ment, le riz dont la Côte d'Ivoire im­porte quelque 1 200 mil­lions de tonnes par an, mais aus­si le sucre, pro­té­gé par des me­sures d'in­ter­dic­tion d'im­por­ta­tion. Sur la liste des prix pla­fon­nés, ceux de la to­mate concen­trée, de l'huile de table et du ci­ment (ta­bleau ci-des­sous)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.