LA NA­TIO­NA­LI­SA­TION, UNE HIS­TOIRE TRES FRANCAISE

La Tribune - - FRANCE - LATRIBUNE.FR

Alors que le mi­nistre de l'Éco­no­mie, Bru­no Le Maire, a an­non­cé jeu­di la na­tio­na­li­sa­tion tem­po­raire des chan­tiers na­vals STX France, voi­ci un rap­pel de ré­centes opé­ra­tions de re­prise par l'État fran­çais. De­puis les grandes vagues de na­tio­na­li­sa­tions de 1945 et 1982, les prises de contrôle ma­jo­ri­taire du ca­pi­tal de so­cié­tés pri­vées par l'Etat se sont ra­ré­fiées mais l'in­ter­ven­tion de l'Etat-ac­tion­naire n'a en réa­li­té pas ces­sé.

L'OPÉ­RA­TION RATÉE SUR AR­CE­LORMIT­TAL

Le groupe si­dé­rur­gique Ar­ce­lorMit­tal an­non­ça son in­ten­tion de fer­mer la fi­lière chaude (pro­duc­tion d'acier brut) de son site de Flo­range (Mo­selle), tout en conser­vant les ac­ti­vi­tés de trans­for­ma­tion de l'acier. L'idée d'une na­tio­na­li­sa­tion tem­po­raire est avan­cée par le mi­nistre du Re­dres­se­ment pro­duc­tif, Arnaud Montebourg, en vue de cé­der l'en­semble du site à un re­pre­neur. L'op­tion est écar­tée par le Pre­mier mi­nistre, Jean-Marc Ay­rault. Un com­pro­mis est trou­vé avec Ar­ce­lorMit­tal, qui s'en­gage à in­ves­tir 180 mil­lions d'eu­ros sur cinq ans et à pré­ser­ver l'em­ploi.

DEXIA VIC­TIME DES SUB­PRIMES

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.